Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

La petite valse des PV(s)…

Publié le 5 Novembre 2014 par dominique VANESPEN in RUE POINT DU JOUR (histoire d'une inaction obstinée)

Mais avant, une précision utile…

Quoique nous parlions sur ce site presque uniquement de sécurité routière, il ne s’agit pas dans le cas présent de procès-verbaux liés à une infraction au code de roulage, mais bien de ces classiques et incontournables comptes-rendus de réunions de travail, comme il s’en déroule des milliers chaque jour qui passe.

Pour ce qui nous concerne, deux nous intéressent plus particulièrement, l’un étant celui de la réunion du 13 mars dernier qui s’est tenue à la COMMUNE DE GENAPPE avec les autorités locales, l’autre beaucoup plus ancien puisqu’il porte sur cette Commission de Circulation qui se déroula le 14 septembre 2007 dans les locaux de cette même commune.

Du premier, nous ne pouvons en faire état : n’en ayant ni demandé, ni - en toute logique - obtenu l’autorisation, nous nous garderons bien de le publier.

Contentons-nous donc pour l’instant de préciser que ce procès-verbal nous fut transmis par la commune en date du 24 juin 2014 (!) et portait sur divers aspects de la discussion, dont l’Avenue des Combattants n'était qu'un poste - quoique primordial - parmi d'autres, sur lesquels nous aurons bientôt l’occasion de revenir.

Entre les deux documents, la différence fondamentale réside ici dans le fait que le second avait été rédigé par les deux initiateurs de la réunion eux-mêmes, à savoir Gérard DUNEMANN et votre serviteur.

« Les paroles s’envolent, les écrits restent », selon la formule consacrée, dont nous nous étions inspirés à l'époque dans l’intention clairement assumée de blinder dans un écrit notre version des heureux développements de cette Commission de Circulation, à savoir les quelques (à vrai dire, très modestes) avancées que nous avions pu laborieusement obtenir en vue d'améliorer la sécurité de la rue Point du Jour.

Plus qu’un simple compte-rendu, notre raisonnement était d’adresser officiellement aux interlocuteurs que nous avions rencontrés notre propre interprétation des débats, en ce compris les décisions qui avaient été prises et que nous espérions bien voir se concrétiser rapidement sur le terrain.

Si aucune remarque ni contradiction n’était apportée en retour de notre procès-verbal, nous pouvions considérer qu’il n’y aurait a posteriori ni contestation ni malentendu sur le contenu des actions ni délai pour les mettre en œuvre.

Quelque temps plus tard, et à défaut de toute réaction à notre bafouille technique, que vous trouverez reproduite ci-dessous, nous attendîmes avec impatience de voir la suite.

Sur le terrain...

(à suivre justement)

Commenter cet article