Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

Une simple question de cohérence...

Publié le 23 Novembre 2014 par dominique VANESPEN in AVENUE DES COMBATTANTS (du fond du court)

Une simple question de cohérence...

Ou de logique élémentaire, si vous préférez...

Celle-ci voudrait que l'on tienne des raisonnements semblables pour aborder des problèmes comparables, voire même qu'on leur applique des solutions identiques.

Prenons un exemple.

Au hasard.

Mais vraiment au hasard, hein !

Tenez : l'avenue des Combattants entre GENAPPE et COURT-SAINT-ETIENNE.

Nom de code : RN237.

Pour les initiés...

Tout conducteur normalement constitué aura remarqué qu'à l'entrée du village de BOUSVAL, dans la descente vers l'Ecole Sainte-Marie, la limitation de vitesse qui est applicable au-delà du panneau d'agglomération est celle d'un classique 50 km/heure.

Si besoin était, cette contrainte se trouve désormais considérablement renforcée par un marquage au sol flambant neuf que déjà toute la province nous envie...

Toutefois, pour peu que vous circuliez en sens contraire, à savoir que vous abordiez l'entrée du village de WAYS en roulant dans la direction de GENAPPE, le panneau d'agglomération est quant à lui curieusement assorti d'une indication de vitesse à ... 70 km/heure.

Pourquoi une telle différence ?

Pourrait-il s'agir d'une nuance en termes de densité d'habitations, et dès lors, de quantités de résidents dont il conviendrait d'assurer ou non la sécurité en réduisant l'allure des véhicules ?

L'examen des photographies extraites de Street View ne semble sur ce point pas confirmer une telle justification, d'autant que tous les usagers qui fréquentent les lieux savent pertinemment bien que cette particularité est elle-même rapidement convertie en une réduction à 50 km/heure.

Non sans d'ailleurs ce détail surréaliste qui veut qu'un radar fixe préventif vous indique déjà être en infraction, alors que vous ne l'êtes pas lorsque vous circulez encore sur la portion précédente !

Mais là où nous voulons en venir, c'est que l'école du village de WAYS survient - en termes de circulation - largement avant celle de BOUSVAL (Sainte-Marie s'entend), de sorte qu'une telle proximité relative, qui veut que l'on invite les conducteurs à décélérer pour respecter la vitesse à 30 km/heure devant ce type d'établissement, imposerait a fortiori que cette limitation soit anticipée dans les mêmes proportions, ce qui n'est pas le cas.

Dans le même ordre d'idées, il ne faut pas être expert pour constater que l'urbanisation récente du centre de BOUSVAL a considérablement étendu son envergure dans la direction de COURT-SAINT-ETIENNE, sans même compter des projets immobiliers non encore réalisés à l'heure actuelle mais qui densifieront également l'endroit à court ou moyen terme.

Autant dire que le panneau d'agglomération, à peine visible d'ailleurs, qui indique l'entrée du village lorsque vous circulez dans la direction de GENAPPE s'en trouve totalement suranné, son déplacement s'imposant dans des proportions qui conviendraient d'être spectaculaires.

Pour peu que les autorités compétentes ne respectent à l'avenir la moindre logique...

Une simple question de cohérence...
Une simple question de cohérence...
Commenter cet article

Régis Dumay 24/11/2014 12:17

Tout à fait d'accord. Personnellement, je me tâtais de savoir à qui adresser ce genre de remarque étant donné l'inaction tant des autorités communales que du chef de zone de Police en ce domaine. J'ignore si vous l'aviez remarqué, mais à un certain moment, pas très éloigné dans le temps, ce signal de limite d'agglomération figurant sur cette photo, avait été précédé d'un second, placé plus haut dans la côte et tellement bien placé qu'il se trouvait sur le territoire de Baisy-Thy! Heureusement, l'honneur était sauf, puisqu'il renseignait Bousval. De façon un peu plus ancienne et anecdotique, le panneau de zone 30 placé avant l'école Ste Marie, était neutralisé par un panneau 50 km/h, placé immédiatement après les feux du carrefour, effaçant ainsi les effets d'une zone 30 se terminant après l'école communale. On pourrait en dire beaucoup sur la signalisation fantaisiste de mise dans l'entité de Genappe, et de Bousval en particulier