Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

Les réactions des lecteurs (2).

Publié le 18 Décembre 2014 par dominique VANESPEN in VOS COMMENTAIRES (à vous la parole)

Pourtant les bienvenues…

Car les commentaires sur ce site sont particulièrement rares.

Raison de plus pour ne pas passer sous silence cette autre question qui vient de nous être posée, intéressante d'ailleurs au point de justifier qu'on lui consacre plusieurs articles.

Surtout s'ils nous permettent de (tenter de) tordre le cou à certaines idées préconçues ou reproches prévisibles.

Dans le cadre d’un article sur la rue Point du Jour, notre lecteur - que nous remercions - nous interpelle de la manière suivante.

« Vu l'absence de marquage au sol, y a-t-il contravention au code de la route lorsque les usagers utilisent toute la largeur de la voie publique ? »

Quitte à céder à la facilité d'un réflexe purement professionnel, procédons par ordre.

Que dit le texte ?

1er DECEMBRE 1975. - Arrêté royal portant règlement général sur la police de la circulation routière et de l'usage de la voie publique. [MB 09.12.1975]

Sous cette appellation officielle un peu rébarbative se cache en réalité le règlement mieux connu du grand public sous le nom de "Code de la route"...

Dont voici quelques extraits choisis.

Titre II. Règles d'usage de la voie publique

Article 7. Règles générales de comportement dans le chef des usagers

7.1. Tout usager est tenu de respecter les dispositions du présent règlement. Sans préjudice du respect des dispositions du présent règlement, le conducteur ne peut mettre en danger les usagers plus vulnérables, tels notamment les cyclistes et les piétons, en particulier lorsqu'il s'agit d'enfants, de personnes âgées et de personnes handicapées. Il en résulte que, sans préjudice des articles 40.2 et 40ter, 2e alinéa, tout conducteur de véhicule est tenu de redoubler de prudence, en présence de tels usagers plus vulnérables, ou sur la voie publique où leur présence est prévisible, en particulier sur une voie publique telle que définie à l'article 2.38.

7.2. Les usagers doivent se comporter sur la voie publique de manière telle qu'ils ne causent aucune gêne ou danger pour les autres usagers, en ce compris le personnel œuvrant pour l'entretien de la voirie et des équipements la bordant, les services de surveillance et les véhicules prioritaires.

Article 9. Place des conducteurs sur la voie publique

9.3.1. Tout conducteur circulant sur la chaussée, doit se tenir le plus près possible du bord droit de celle-ci, sauf sur les places ou s'il s'agit de se conformer aux indications des signaux F13 et F15.

A la question qui nous est posée, notre réponse paraîtra dès lors simpliste.

Rouler sur la voie publique en empruntant la bande de droite est un des principes de base les plus élémentaires de la circulation routière.

D’où l’interrogation suivante : mais dans la montée de la rue Point du Jour à BOUSVAL, des circonstances particulières expliquent - non, justifient - elles que certains usagers n'y circulent pas en tenant leur droite ?

Mais plutôt, où bon leur semble...

(à suivre)

Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Commenter cet article

M-R Petitjean 21/12/2014 08:42

Il est étonnant que cette règle élémentaire fasse l'objet d'une question ; on pourrait croire qu'elle est en principe connue même des personnes qui n'ont pas encore obtenu leur permis de conduire.
Une petite idée pour le blog, afin d'occuper le temps libre de son rédacteur ;-) : rappel quotidien ? hebdomadaire ? et humoristique d'un article du code de la route ?

D VANESPEN 21/12/2014 09:28

Temps li... libre ? LIBRE ???
C'est une notion que je ne connais pas, ni n'admettrai jamais par principe de vie.
Version personnelle de Carpe diem : je suis toujours occupé :-)
Excellente suggestion, mais des idées d'articles sont déjà en cours pour plusieurs semaines.
Qui suivront à une bonne cadence.
L'année 2015 doit être celle de la sécurité à Bousval !
Qu'on se le dise :-)