Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

Schéma de Structure de GENAPPE : le retour (3) !

Publié le 24 Septembre 2015 par dominique VANESPEN in GENERALITES

Pourquoi ?

Oui, à propos.

Pourquoi...

Cette singulière question, fraîchement posée dans l’édition d’octobre 2015 du Bousvalien*, tout riverain des lieux ou usager faible, et même toute personne qui se sentirait concernée par la sécurité routière à BOUSVAL (voire dans les autres villages de l’entité, d’ailleurs) pourrait s’y associer, tant l’absence catastrophique d’aménagements ralentisseurs dans la rue Point du Jour demeure obstinément fautive autant qu'inexplicable de la part des autorités de la VILLE de GENAPPE.

Toutefois, en ce qui nous concerne, nous ne nous sentons aucunement limités par les traditionnelles obligations de retenue et les prudentes qualités de diplomatie dont doit faire preuve le président d’une association culturelle locale, appelée par la force des choses à dialoguer en permanence avec le pouvoir communal.

Parce que nous aurions pu également la formuler, cette même interrogation - pourquoi, si vous nous suivez toujours - , mais directement à l'encontre du Bourgmestre de GENAPPE.

En public, lors de la séance consacrée au nouveau Schéma de Structure en ce lundi 21 septembre 2015.

Puisqu’il s’agissait d’une réunion d’informations à vocation très générale, nous eussions par exemple légitimement pu ressortir au bon moment et exposer aux yeux de toute l'assemblée présente cette photographie éloquente.

Un cliché que nous avions déjà présenté au Bourgmestre lors de la Commission de la Circulation du 17 septembre 2007, l'image n’étant toutefois que l’instantané que nous avions extrait d’une vidéo tout aussi interpellante projetée à cette même occasion.

Une photo couleurs dont nous avons par ailleurs offert un exemplaire à la conseillère en mobilité, en guise de clin d'oeil, lors de la réunion de travail qui s’est tenue sur place en ce début d’année 2015.

* voir en fin d'article

BOUSVAL, rue Point du Jour, vendredi 17 août 2007

BOUSVAL, rue Point du Jour, vendredi 17 août 2007

Nous aurions aussi pu brandir cette autre image mémorable, beaucoup plus récente celle-là, dont nous avions remis un exemplaire à l’Echevin des Travaux de la VILLE DE GENAPPE, connu pour son grand amour des voitures de sport.

BOUSVAL, rue Point du Jour, jeudi 30 octobre 2014

BOUSVAL, rue Point du Jour, jeudi 30 octobre 2014

Voire même une autre encore, que nous avions spécialement réservée à l’intention du Chef de la ZONE de POLICE NIVELLES-GENAPPE, combien paradoxale celle-là et qui l’avait fait rire de bon cœur, mais que nous ne dévoilerons pas pour tenir envers lui notre promesse de l'époque.

Ce que nous mettons un point d’honneur à faire, contrairement à d’autres...

Toujours dans cet ordre d'idées, nous avions la possibilité d'inviter tous les Bousvaliens présents lundi passé à prendre connaissance des résultats du contrôle radar (non répressif, c'est-à-dire sans "flashage") effectué en novembre de l'année dernière, dans le cadre d'une opération de comptage destinée à évaluer précisément le nombre de véhicules ainsi que les vitesses pratiquées dans la rue Point du Jour à BOUSVAL.

Histoire d'objectiver la question.

Là non plus, nous ne l'annexerons pas au présent article, ne l'ayant obtenu que moyennent la promesse de ne pas en faire usage.

Un engagement que nous tiendrons également, contrairement à d'autres...

Bien que ces documents prouvent qu’il y a des fous qui roulent à près de 100 km/h dans cette rue de village, même le dimanche à midi !

Monsieur le Bourgmestre ne peut dès lors que s'en féliciter, que nous nous soyons abstenus d'intervenir, lui évitant en cela de s'emberlificoter dans des explications alambiquées pour justifier autant que ce soit possible l'inaction incompréhensible de sa commune dans une rue relevant pourtant de sa seule et unique compétence.

Voire de se risquer à formuler, faute de mieux, une ixième plus une promesse de régler le problème.

Alors, pour reprendre cette inquiétude exprimée par le président des Amis de Bousval.

Et au risque de nous répéter.

Monsieur le Bourgmestre.

Finalement...

Pourquoi ?

(à suivre)

Le Bousvalien, octobre 2015

Commenter cet article