Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

Des crèches, oui ! *

Publié le 28 Décembre 2015 par dominique VANESPEN in GENERALITES

Mais pas n’importe où...

Trois fois oui, que des places d’accueil soient nécessaires et urgentes, en nombre suffisant, par les temps qui courent et pour des parents qui le font tout autant.

Seulement voilà : on attendrait logiquement de la part des autorités communales, responsables de notre bien commun, qu’elles s’investissent dans des projets crédibles et défendables, dont la pertinence ne fait aucun doute.

Des solutions qui ne laissent planer aucune ombre, surtout lorsque c’est de la santé de nos enfants qu’il s’agit !

Souhaitant à juste titre profiter de subsides régionaux, la Ville de GENAPPE entend pourtant bien installer une nouvelle crèche au Point du Jour à BOUSVAL.

A côté du cimetière.

Sans liaison directe et protégée avec les écoles, maternelles et primaires.

Hors de portée des transports en commun.

Sur un plateau exposé à tous vents, auxquels les bénéficiaires ne pourront accéder qu’en voiture. Obligatoirement. Été comme hiver. Sans même profiter d’un parking aisé comme la place de la gare.

Et pour quel budget ?

Alors qu’il s’agissait de créer un maximum de places d’accueils, on commence par fermer la crèche du village, mieux située et qui fonctionne depuis 20 ans !

Supprimer les 16 places actuelles pour en installer 42 autres, cent mètres plus haut.

Faites la soustraction vous-même : pour un budget régional, provincial et communal estimé à la bagatelle de 1.500.000 € (dont 96.000 € pour l’architecte), cela équivaudra à plus de 57.000 € par lit, pour chacune des seules 26 places réellement créées.

Et puis, qu’en pensent les autres habitants de l’entité, des villages qui ne bénéficient d’aucune place d’accueil ?

BOUSVAL n’a pas une position centrale, loin s’en faut et devra absorber tous les jours cette circulation supplémentaire dans son centre, en provenance des autres villages.

Pire !

Comment les autorités communales peuvent-elles s’obstiner à éluder sans hésitation la question primordiale de la santé des enfants ?

Nul doute que leur sécurité physique sera assurée dans un bâtiment ultra-moderne, doté des meilleures installations techniques et de matériaux nobles.

Mais quel emplacement inhospitalier !

A moins de 150 mètres de la RN25, voie rapide à quatre bandes de circulation qui a tout (les méfaits) d’une autoroute.

Plus de 35.000 véhicules recensés par jour, poids lourds compris !

Dans un tel environnement extérieur, les données officielles de la REGION WALLONNE chiffrent aussi le constat du niveau sonore à 65 dB.

Plus que ce que la moitié des Bruxellois doivent supporter...

Et on parle d’un jardin pour leurs jeux ?

Quant à la pollution atmosphérique, des études scientifiques ont démontré qu’une distance inférieure à 500 mètres est gravement nuisible à la capacité pulmonaire des jeunes.

Des dégradations « significatives » disent-ils…

Alors, des bébés et des enfants de moins de 3 ans ?

Public fragile, s’il en est…

Les ministres wallons ont été interrogés et nous ont donné raison.

Ils ont confirmé qu’ils regrettaient le choix de la Ville de GENAPPE, de même que des informations lui ont été transmises pour le maintien des subsides en cas de choix d’un (d’)autre(s) emplacement(s).

Mais les autorités communales ne l’entendent pas du tout de cette oreille, au risque donc d’hypothéquer gravement la santé future de nos enfants et petits-enfants.

Alors, parents et futurs parents, grands-parents même, qu’en pensez-vous ?

Réagissez, renseignez-vous, car il y a vraiment urgence...

* article proposé aux "Amis de Bousval" pour l'édition de décembre, mais non publié

Commenter cet article