Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

Traversée de BOUSVAL : l’immobilisme le plus complet (2) !

Publié le 15 Septembre 2016 par dominique VANESPEN in AVENUE DES COMBATTANTS (du fond du court)

La saga des panneaux...

D'aucuns se souviendront sans doute qu'une demande avait en des temps reculés été formulée par des représentants de la population de BOUSVAL pour le déplacement des limites d'agglomération, l'idée étant d'aligner le dispositif réglementaire à la nouvelle réalité du terrain.

Celle engendrée par la récente construction du Boléro, de même qu'à des projets de lotissements susceptibles d'étendre d'autant la superficie habitée du village dans la direction de COURT-SAINT-ETIENNE.

Nous vous ferons grâce de la chronologie précise et détaillée des nombreuses demandes d'informations - et autant de rappels dûment polissés - adressés aux autorités communales, Bourgmestre en tête, quant à l'état du dossier, avec pour toutes réponses les traditionnels énoncés laconiques de procédures, pour aboutir finalement à cette consécration officielle (d'un principe de déplacement des panneaux) dans les délibérations du Conseil communal du 22 mars 2016.

Depuis lors, rien de concret n’est toutefois survenu à l’horizon de l’Avenue des Combattants, si ce n’est la surprenante opération commando des services de la REGION WALLONNE qui ont tout à coup surgi pour arracher manu militari une poignée d'arbres plantés lors de la création du Boléro avec (pourtant) l'accord de la VILLE DE GENAPPE.

Précisons-le, des charmes dont la fonction n’était autre que d’agrémenter modestement l’ordinaire, morne voire désertique, de la traversée rectiligne du village, autant que d’engendrer un semblant d’effet de vitesse susceptible d’inciter les automobilistes et autres usagers à - précisément - réduire quelque peu leur allure.

Déraciner d'inoffensifs arbres plus vite que planter quelques panneaux de signalisation, qu’il s’agisse de la REGION WALLONNE ou de la VILLE DE GENAPPE, promptes qu'elles sont de toute manière par nature à se renvoyer la balle*, allez comprendre quelque chose d'une telle soudaine proactivité.

Mais pour en revenir aux panneaux voués à un déplacement prochain, ce dernier avait été estimé pouvoir être effectif aux alentours de la fin du mois de juin, comprendre : avant les dernières grandes vacances.

Sans doute invoquera-t-on la nécessité d'une signature ministérielle, laquelle n'est pas encore venue

Sauf pour nous d'observer le fait qu'à défaut de cette dernière dans un délai précis - sur base du vieil adage « Qui ne dit mot consent » - , la décision du Conseil eût pu être implémentée sur le terrain depuis quelques semaines, pour ne pas dire plusieurs mois déjà.

Ce qui reste par ailleurs amusant dans cette affaire - si cela ne témoignait pas d’un manque chronique de rigueur autant que de volonté d’informer adéquatement les citoyens - c’est de constater que le compte-rendu de la séance du Conseil communal du 22 mars 2016 consacre une seule et unique phrase à l’élargissement de la zone d’agglomération du village de BOUSVAL, malgré toutes les conséquences qu’une telle modification suppose, notamment en termes de limitation de vitesse ou de priorité du départ de leur stationnement pour les autobus.

Alors que cinq lignes sont par ailleurs consacrées à cette anecdote totalement dispensable selon laquelle les conseillers communaux se virent offrir l'opportunité de goûter, à l’issue de la réunion, une nouvelle bière locale.

Une « blonde de dégustation » présentée en avant-première par le Grand Maître d’une Confrérie, tout de même !

A l'issue des débats, nos conseillers ont donc pu boire un verre.

Alors, que demande le Peuple ?

* notre série d'articles Du fond du court, vous vous souvenez ?

Séance du Conseil Communal de GENAPPE du 22 mars 2016

Commenter cet article