Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

BOUSVAL-PLAGE. Putain : deux ans !

Publié le 3 Octobre 2016 par dominique VANESPEN in GENERALITES

Contrôle radar à hauteur du cimetière, rue Point du Jour, BOUSVAL 31 janvier 2015. Photo D VANESPEN

Contrôle radar à hauteur du cimetière, rue Point du Jour, BOUSVAL 31 janvier 2015. Photo D VANESPEN

Loin d'avoir été le pire des cas...

Pour des raisons techniques, nous n'avons en effet malheureusement pas d'illustration d'autres moments forts de ce contrôle de radar préventif qui avait été effectué au début janvier de l'année dernière, par les services de Police de la ZONE NIVELLES-GENAPPE.

Mais les lecteurs nous feront l'amitié de nous croire sur parole*, sur le fait que des voitures dépassaient parfois le 100 km/heure dans cette rue de village, ce plus fréquemment qu'on ne pouvait le croire.

Que nous ayons été contraints de braver le froid plusieurs soirées d'hiver pour obtenir un tel reportage, histoire de nous ménager des preuves tangibles de ce que nous avancions, en vue d'objectiver et d'appuyer d'autant nos demandes auprès des autorités communales, est le symptôme d'un mal qui nous semble récurrent en la matière.

N’ayons pas peur des mots : l'immobilisme.

Que nous avons déjà utilisé dans de précédents articles d'ailleurs.

Car, même si nous pouvons parfaitement comprendre et admettre sans souci que la sécurisation de la traversée de BOUSVAL (avenue des Combattants) suppose obligatoirement une collaboration avec d’autres instances, la REGION WALLONNE en l’occurrence, et que des impératifs de bonne gestion appellent logiquement à coupler l’aménagement de la Place de la Gare avec d’éventuels travaux de réfection de cette voirie, d’autres interventions qui dépendent exclusivement de la bonne volonté communale restent ainsi à désirer, durant de très - trop - longues années.

Pour exemple, nous ne pouvons que retenir ce cas symbolique de la rue Point du Jour, dans la montée vers le cimetière, dont il était largement connu qu’elle supportait une circulation très importante, mais avec cette circonstance aggravante que les vitesses et les comportements de conduites (totalement) à gauche avaient été à maintes reprises dénoncés sans aucune suite généralement quelconque.

Finalement, après plusieurs tentatives infructueuses, il nous aura fallu la création de ce site, quelques lettres de citoyens demandeurs de sécurité routière, et l'initiative d'une pétition en bonne et due forme pour faire bouger les lignes.

Avec ce sentiment amer - cette conviction profonde - que rien n'eût encore été fait à ce jour sur place sans notre obstination et nos actions répétées !

Mais si cet article célèbre la deuxième année d’existence de BOUSVAL-PLAGE, il constitue donc aussi la première date anniversaire pour la problématique qui précède, puisque c’est l’année dernière à cette même époque que des chicanes avaient fait leur apparition dans la rue Point du Jour précitée.

Rue Point du Jour, BOUSVAL 5 octobre 2015.

Rue Point du Jour, BOUSVAL 5 octobre 2015.

Un système qui n’avait toutefois pas notre préférence et dont l'efficacité s'avére fort relative par endroits, de même que son esthétique assez douteuse.

D'une manière plus générale, et au risque de nous avancer, notre sentiment est qu’il n’existe au niveau de la VILLE DE GENAPPE aucune détermination à prendre le problème de la sécurité routière à bras le corps, et de TOUT faire pour améliorer sensiblement la situation, ne fut-ce par exemple qu’en appliquant sur le terrain et envers les usagers une politique de communication COHÉRENTE, qui voudrait que l’on instaure systématiquement des solutions réglementaires (signalisations) identiques pour des situations totalement semblables.

Une vision d'ensemble...

Ainsi, pourquoi des panneaux de priorité de droite au bénéfice de simples chemins de terre, alors qu’ils ont été refusés dans des cas (tous proches) de croisements fréquentés et plus dangereux, sous prétexte que cette priorité est évidente, ce dont ne semblent pas conscients nombre d'habitués des lieux ?

Cas vécu, sur lequel nous reviendrons à l’occasion...

Rue Point du Jour, 27 septembre 2009 (panneau disparu depuis lors)

Rue Point du Jour, 27 septembre 2009 (panneau disparu depuis lors)

Pourtant, la sécurité routière constitue une des préoccupations majeures de la population, ce que confirment encore tout récemment certaines plaintes émises sur les réseaux sociaux de la localité de GENAPPE.

Certes, toutes les formations politiques se déclarent volontiers prêtes à s’investir dans ce domaine.

Régulièrement même, surtout lors des élections communales.

Mais les dernières eurent lieu le 14 octobre 2012.

Alors, pour paraphraser l’ancien président américain Ronald REAGAN qui s’adressait directement au public après un débat télévisé contre son opposant Jimmy CARTER.

En matière de sécurité routière.

Notamment pour la traversée de BOUSVAL.

« Êtes-vous dans une meilleure situation aujourd’hui qu’il y a 4 ans ? ».

Poser la question, c'est peut-être un peu y répondre...

* nous disposons des chiffres détaillés d'un contrôle effectué plus bas dans la montée, quelques mois auparavant, mais que nous nous sommes engagés à ne pas publier.

Commenter cet article