Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

Léger changement dans notre programme (4) : les partis...

Publié le 6 Octobre 2016 par dominique VANESPEN in GENERALITES

Sous-toiture d'une annexe du « Château DELHAIZE ». Photo D VANESPEN

Sous-toiture d'une annexe du « Château DELHAIZE ». Photo D VANESPEN

Plongeon dans les méandres de la politique politicienne...

Comme nous vous l’avions annoncé, et même si nous souhaitons toujours conserver notre indépendance totale et permanente envers elles, nous n’avons pas d’autre choix que de faire le point sur les positions adoptées jusqu’à présent par les formations locales en ce qui concerne le projet d’installation d’une crèche au Point du Jour à BOUSVAL.

Mais à ce stade de développements, et pour que les choses soient parfaitement claires pour tout lecteur qui prendrait ces débats en cours de route, nous tenons à insister une dernière fois sur le fait que nous n'avons jamais contesté, en aucune manière, son principe même*.

Nous n'avons évidemment rien contre le projet.

Mais tout contre son emplacement tel que choisi par la VILLE DE GENAPPE !

Dorénavant, nous ne parlerons donc plus de « crèche de BOUSVAL ».

Mais bien de « crèche au Point du Jour ».

Concernant un sujet qui est donc extrêmement sensible, sur un plan émotionnel autant que politique, mais dont l’objectif ultime ne devait pas être perdu de vue par nos représentants élus au profit de considérations à court terme d'un pur calcul électoral, nous ferons donc état du dossier politique, du moins dans ce que nous en savons.

A notre modeste niveau bien entendu, soit en fonction des informations qui furent officiellement diffusées, de même que du résultat de certains contacts informels avec les intéressés.

Ne revenant plus (provisoirement) sur la position monolithique de la majorité "libérale", exprimée par la voix de son Bourgmestre, nous nous attacherons à ce qui est présumé constituer l’opposition dans l’entité de GENAPPE, et qui devrait théoriquement incarner le nécessaire et légitime contrepoids démocratique.

Commençons par la tendance « humaniste ».

Qui n’aura pas, dès le départ, débordé de sens critique, que du contraire.

D'une manière particulièrement surprenante, elle se fendit même à l'époque d'un communiqué surréaliste, selon lequel « les mandataires du CDH de GENAPPE (...) ont soutenu activement ce projet auprès du Ministre René COLLIN, en charge du financement des infrastructures d’accueil de la petite enfance ».

Elle n’hésitait dès lors pas à se féliciter « de l’attention particulière qui a été apportée par la REGION WALLONNE à ce dossier ».

Comme de principe, nous n'inventons strictement rien, car nous citons mot pour mot.

Ce qui ne manque pas quant à nous de nous choquer au plus haut point !

Dans le cadre d’une procédure contraignante confiée par le Gouvernement Wallon pour vérifier et sélectionner, en dehors de tout influence politique ou partisane, la QUALITÉ et la CONFORMITÉ des dossiers présentés en vue de bénéficier d’un subside Cigogne III, l’on pourrait légitiment s’interroger sur le point de savoir s’il est démocratiquement sain et politiquement correct que des mandataires locaux viennent ainsi ouvertement se vanter d’avoir influencé l’avancement d’un dossier... en allant simplement « trouver le Ministre ».

Pourvu qu’il soit de la même « bonne » couleur évidemment.

Les vieilles habitudes partisanes...

Les lecteurs ayant un sens critique à l'égard du monde politique en général apprécieront.

Par la suite, et après une telle fanfaronnade, aucune réserve ni condition ne seront jamais émises par la formation humaniste sur la qualité du projet, notamment sur la pertinence du choix de l'emplacement du Point du Jour pour y installer une crèche destinée à abriter des enfants en très bas âge.

Au-delà (pour mémoire) de son insistance à obtenir de la part de la VILLE DE GENAPPE qu’elle veille à aménager en conséquence la voirie d’accès à la crèche, une demande dont on ne sait trop si elle résulte du remords de ce monde politique d'avoir laissé cette rue et ses riverains livrés à leur sort, sans aménagement de sécurité, durant plusieurs décennies...

Se donner bonne conscience donc.

A moins que ce ne soit pour couper l'herbe sous les pieds à d'éventuels opposants et autres indésirables, dans l’accomplissement de ce qui reste présenté comme un des projets « phare » de la présente législature.

Alors finalement.

Du bruit infernal.

D'un lieu inhospitalier exposé en hauteur, à tous vents et à côté d'un cimetière.

De la pollution atmosphérique engendrée par la circulation démentielle de la RN25.

D'une quasi impossibilité d'accès pour des ménages dépourvus de voiture** ou trop éloignés dans d'autres villages de l'entité.

Nulle de ces questions ne sera jamais soulevée ou à peine esquissée par la formation humaniste de GENAPPE !

Mais au fait.

A propos de pollutions et autres inconnues non maîtrisées...

Qu'en pensent donc les écologistes ?

(à suivre)

* pour autant que de besoin, nous tenons d'ailleurs à rappeler une fois pour toutes que le fils du rédacteur fut le tout premier enfant inscrit à la crèche communale de BOUSVAL sur l'avenue des Combattants, celle qui fonctionne toujours actuellement, et qui est appelée à disparaître. Pour l'anecdote, c'était même le bambin, tenant à peine sur ses jambes, que la caméra de la télévision locale TV COM filmait au ras du sol lorsqu'il découvrait pour la première fois les locaux dans lesquels il allait être accueilli durant ses plus jeunes années...

** nous y reviendrons très prochainement

Commenter cet article