Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

Crèche de BOUSVAL : un honteux mensonge (4)...

Publié le 21 Décembre 2016 par dominique VANESPEN in GENERALITES

Peine perdue...

Dans cette série d'articles que nous avons consacrés à une problématique de sécurité, non pas routière au sens strict, car plus générale mais touchant tout autant à la santé physique et au bien-être des habitants, principalement des tout petits, nous devons bien constater que nous aurons naïvement mené un combat d'arrière-garde.

En vain !

Ni la population de l'entité, restée étrangement silencieuse quoique directement concernée par ce projet de crèche fort éloigné d'une majorité de demandeurs de place d'accueil, ni les membres de l'opposition politique n'auront estimé nécessaire* ou eu l'opportunité de manifester utilement leur voix, au-delà des quelques timides réserves ou promesses de principe vite démenties dans les faits.

Ainsi donc, puisque le journal officiel de GENAPPE l'a annoncé, les pelleteuses entreront prochainement en action sur les hauteurs du Point du Jour à BOUSVAL pour y installer une crèche communale flambant neuve.

Mais dont le « préau didactique » (sic)** forcera les enfants à subir à l'extérieur, d'une part, les 65dB officiellement répertoriés par les services de la REGION WALLONNE et, d'autre part, la pollution atmosphérique de la RN25, deux maux rédhibitoires que le Bourgmestre Gérard COURONNE aura constamment minimisés d'autorité, sans la moindre volonté d'effectuer dans le doute une quelconque étude préalable, celle que ses fonctions mêmes exigeaient...

Assurer la sécurité des citoyens...

Et que dire du radon, dont la Commune de GENAPPE n'aura jamais fait la moindre mention dans ses exigences techniques** relatives à la construction de la crèche, en tant que nouveau bâtiment supposé répondre aux normes les plus sévères, sans respecter les instructions et conseils en la matière qu'elle adresse pourtant à sa propre population !

Nous pourrions poursuivre indéfiniment sur ces questions, mais l'essentiel aura été dit.

Nous sommes malheureusement restés sans réaction aucune, ni la moindre inquiétude exprimée par d'autres instances pourtant concernées.

Ni du monde journalistique, supposé faire preuve d'une capacité d'investigation et qui se présente d'ordinaire comme investi d'une mission innée d'information critique du public, au-delà des péroraisons et de l'autosuffisance officielles.

Ni des services de l'ONE, organisme de contrôle contacté par nous en son temps parce que théoriquement garant de la qualité intrinsèque des projets d'accueil de la Petite Enfance. 

Ni du pouvoir politique subsidiant, la REGION WALLONNE, habilité à vérifier la bonne adéquation des dépenses publiques avec la finalité des projets favorisés, et dont les Ministres compétents avaient été également alertés par nos soins

Plus qu'aux lecteurs, nous nous adresserons désormais aux électeurs.

Ceux qui méritent d'être conscientisés et devront l'être encore plus en temps opportun.

Lorsque le moment sera venu pour eux d'exprimer leurs préférences, ou leur désapprobation, en mettant leur vote dans l'urne, au-delà des promesses de circonstances et autres poignées de main qui seront généreusement distribuées à l'approche des échéances, voire même à quelques mètres de l'isoloir.

Car ce site a la vocation de perdurer, non seulement pour continuer à tenter de faire avancer la question de la sécurité routière, mais aussi pour servir dans le futur de témoignage du fait que les autorités communales de GENAPPE auront agi en pleine connaissance de cause.

Afin qu'aux prochaines élections, aucun politicien - de quelque bord que ce soit, mais surtout de la majorité libérale - ne puisse prétendre ne pas avoir été informé en temps utile et systématiquement conscientisé sur le caractère profondément malsain d'avoir choisi, pour l'implantation d'une crèche, un lieu aussi inhospitalier que le Point du Jour à BOUSVAL.

Ce qui concerne en premier lieu, bien entendu, le Bourgmestre Gérard COURONNE.

Qui mérite dès lors qu'on lui consacre le prochain et dernier article de cette série...

(à suivre)

* à la notoire exception de Jean-François MITSCH

* expression savoureuse, issue du Journal de GENAPPE, édition de décembre 2016

*** sauf preuve contraire 

Commenter cet article