Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

La photo du (Point du) Jour...

Publié le 2 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans L'IMAGE DU JOUR (combien leur en faudra-t-il ?)

Mais depuis QUAND roule-t-on à GAUCHE en BELGIQUE ?

N° 26

La photo du (Point du) Jour...
commentaires

A l'Ouest, rien de nouveau (1) !

Publié le 1 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans AVENUE DES COMBATTANTS (du fond du court)

A l'Ouest, rien de nouveau (1) !

A l'Ouest du village, s'entend...

Car c'est bien de cette direction qu'aurait pu poindre le jour d'un véritable changement en profondeur dans la sécurité routière de BOUSVAL.

Avec un titre aussi prometteur que celui de ce "PLAN COMMUNAL DE MOBILITE", tel qu'il est actuellement présenté et soumis à enquête publique par la COMMUNE DE GENAPPE, tous les espoirs semblaient permis et je dois même franchement avouer que ma toute première impression avait été le mélange d'une agréable surprise teintée d'une excitation à la limite de l'incrédulité.

Ne cachons pas que mon attention s'était dès le départ tout naturellement portée sur la "FICHE N°13" intitulée "Traversée de BOUSVAL", l'annonce étant d'autant plus alléchante qu'elle s'inscrivait dans ce qui était présenté comme un "PLAN D ACTION" constitué d'une mise en contexte, de la fixation d'objectifs et de propositions assorties d'un schéma dont les couleurs vives laissaient déjà présager les emballages cadeaux d'une fin d'année qui approche maintenant à grands pas.

Enfin...

ENFIN !

Après des décennies d'attente - du moins si l'on s'en réfère aux multiples sollicitations émises par l'association "Les Amis de Bousval" dans ses mémorandums transmis aux candidats à l'occasion de toutes les élections communales qui se sont succédées sur cette même période -, la perspective était soudain devenue tangible, d'une amélioration dramatique de la sécurité physique des habitants de notre village et de tous ceux qui le fréquentent pour une raison ou une autre, ainsi que d'une restauration à la hausse de la qualité de vie dans son ensemble par la réduction proportionnelle de toutes les nuisances sonores liées au trafic routier.

Une première lecture rapide m'avait alors conforté dans cette conviction.

Déjà, le simple fait de l'existence d'un tel "plan d'action" pour l'Avenue des Combattants était un heureux présage en soi, surtout qu'il venait immédiatement après celui qui était consacré au carrefour des "Quatre bras" dont le moins que l'on puisse dire est qu'il constitue une problématique très délicate.

Ensuite, l'examen de la "situation existante" semblait bien graver dans le marbre le régime actuel des vitesses maximales autorisées, ce sur toute la longueur de la traversée du village.

Pourtant, au fur et à mesure que mon attention se focalisait sur le contenu précis des "propositions d'action", j'avais commencé à sérieusement déchanter.

A part le "radar préventif existant" (sic) et le feu tricolore au centre qui ne l'est pas moins ("existant", pour ceux qui auraient du mal à suivre mon style alambiqué, dont je suis parfaitement conscient et m'excuse bien volontiers), quelles étaient donc ces nouvelles mesures structurelles, spectaculaires et audacieuses, qui étaient destinées - et de nature - à sécuriser efficacement et définitivement la voirie principale de BOUSVAL ?

J'avais beau regarder attentivement, je n'en voyais pas !

"Et les deux plateaux surélevés devant les écoles du village ?", me direz-vous très justement.

Certes, exact, pardonnez-moi.

Mais je ne peux pour ma part considérer comme innovants deux aménagements routiers dont tout le monde s'accordera pour penser qu'ils sont déjà très largement répandus dans nos régions, et qu'ils auraient donc pu et dû être réalisés sur le terrain et rendus opérationnels depuis de très nombreuses années !

A cet égard, je vous renvoie à l'article publié dans le Bousvalien en... décembre 2005 et que je vous ai reproduit sur ce site dans la même rubrique.

En dehors de ces aménagements de deux "points chauds" qui semblaient l'évidence et la loi du bon sens le plus élémentaire, voire une conclusion à laquelle les enfants des écoles auraient abouti par eux-mêmes, quoi d'autre de particulièrement novateur nous réservait donc ce flambant "PLAN COMMUNAL DE MOBILITE" pour l'Avenue des Combattants ?

(à suivre)

commentaires

Un projet de crèche communale au Point du Jour...

Publié le 1 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans RUE POINT DU JOUR (histoire d'une inaction obstinée)

Un projet de crèche communale au Point du Jour...

Petit préalable utile et même indispensable...

Ainsi qu'il a été annoncé dès le départ sur ce site, nulle intention pour ma part de polémiquer.

La perspective d'une nouvelle crèche moderne, fonctionnelle et accueillante, qui répondrait aux importants besoins actuels en la matière, tout en étant construite selon les dernières normes de "basse énergie" et qui serait dotée d'un jardin et de tous les aménagements destinés à optimaliser une telle activité, je serais le dernier à la contester.

Pour preuve, et afin que les choses soient bien claires pour tout le monde, je précise que mon fils, maintenant âgé de 20 ans et deux semaines, fut le tout premier enfant à avoir été inscrit pour entrer à la crèche communale de BOUSVAL lors de son ouverture !

En outre, pour tout qui en douterait encore, j'ajouterai que lorsque la télévision locale TVCom Brabant Wallon effectua à l'époque un reportage consacré à cette inauguration, c'était précisément lui - celui que j'appelle souvent mon "fils unique préféré" - qui fut longuement suivi par la caméra lorsqu'il découvrait en direct les tout nouveaux locaux dans lesquels il allait passer le plus clair de son temps durant les mois qui allaient suivre.

Enfin, qu'il soit aussi bien entendu que la perspective d'un voisinage aussi sympathique que l'établissement destiné à l'accueil convivial de bambins âgés de 0 à 3 ans n'a rigoureusement rien pour nous déplaire, car il serait difficile de citer un quelconque trouble de voisinage qui pourrait être engendré dans tout quartier qui viendrait à être concerné.

Mais...

Car il y a un "mais".

Lorsque les autorités communales annoncent qu'elles ont présenté la candidature de la ville de GENAPPE auprès de la REGION WALLONNE et de l'ONE pour obtenir des subsides en vue de la construction d'une crèche destinée à accueillir 42 enfants en bas âge, ce afin de répondre aux dramatiques besoins en la matière, elles proposent pour ce faire une implantation située sur un terrain dont elle est propriétaire, juste à côté du cimetière de BOUSVAL.

Comprendre : en haut de la rue Point du Jour.

Pour vous aider à mieux situer : à quelques secondes au-dessus de cette Ferrari !

Est-il besoin de souligner - nous vous renvoyons à la presse très récente - que les nettes réserves exprimées par certains conseillers communaux de l'opposition, tant quant au choix même de cet emplacement que sur base de l'insécurité constante des lieux due à la vitesse des véhicules, ont été rapidement balayées par une ixième promesse du Bourgmestre de réaliser des aménagements pour cette voirie.

Dont acte...

Rue du Point du Jour BOUSVAL (vers 17H00) jeudi 30 octobre 2014

Rue du Point du Jour BOUSVAL (vers 17H00) jeudi 30 octobre 2014

Rue du Point du Jour BOUSVAL (vers 17H00) jeudi 30 octobre 2014

Rue du Point du Jour BOUSVAL (vers 17H00) jeudi 30 octobre 2014

Rue du Point du Jour BOUSVAL  (vers 17H00) jeudi 30 octobre 2014

Rue du Point du Jour BOUSVAL (vers 17H00) jeudi 30 octobre 2014

commentaires

La photo du (Point du) Jour...

Publié le 1 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans L'IMAGE DU JOUR (combien leur en faudra-t-il ?)

Mais depuis QUAND roule-t-on à GAUCHE en BELGIQUE ?

N° 25

La photo du (Point du) Jour...
commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6