Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

Un mois plus tard, mais toujours rien à l’horizon...

Publié le 24 Avril 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Comment il fallait s’y attendre...

N’ayons pas peur de l’affirmer haut et fort.

Les autorités communales et régionales ne nous auront absolument pas déçus !

En aucune manière.

Et la raison en est simple.

Nous savions à qui nous attendre...

Nous subodorions d’expérience qu’il ne fallait espérer de leur part aucun brusque sursaut de dynamisme, aucune ferme bonne volonté de dernière minute qui - tardive certes - eût* confirmé les bonnes impressions générées quelques semaines plus tôt.

Après un accusé de réception finalement très laconique, notre Ministre régional des Travaux publics semble bien en effet avoir été appelé à tellement de tâches, médiatisées autant que médiatiques, que la problématique de la sécurité routière et la convivialité dans la traversée de BOUSVAL n’aura pu être rangée au premier rang de ses priorités ultimes.

Honte à nous par ailleurs, de nous être laissé surprendre, en ne nous formalisant pas de l’absence totale - beaucoup plus incompréhensible celle-là - de réponse au mail que nous avions transmis à la personne qu’il avait nominativement désignée comme étant en charge de ce même dossier.

Un simple accusé de réception de la part de l’intéressée, là aussi fut-ce* juste pour maintenir la forme, eût* pourtant été le bienvenu et de nature à nous rassurer sur le fait que l’affaire était désormais bien engagée et même fermement sur ses rails.

Mais un mois jour pour jour après la lettre que le Ministre nous adressait, nous en sommes donc toujours à nous interroger sur le point de savoir à quel rythme progresse l’examen officiel d’un meilleur futur pour l’Avenue des Combattants.

Sans nul doute pêchons-nous par excès d’égoïsme local et en observant d’autant les responsabilités régionales par le petit bout de la lorgnette, mais les intéressés auront la clémence d’interpréter cette impatience comme l’expression du ras-le-bol engendré par l’accumulation d’années d’inertie subies, constatées et déplorées sur place par la population du village, notamment dans son centre.

Mais il y a plus frustrant.

En ce qui concerne le « Point du Jour »...

Les autorités et services de la Commune de GENAPPE n’auront pas non plus mis un point d’honneur à veiller au prompt déroulement de ce dossier pourtant basique de sécurité routière, qui traînait pourtant depuis de très nombreuses années dans l’(leur) indifférence générale.

Quant à en voir une finalisation réelle, à savoir une réalisation rapide d’aménagements concrets sur le terrain, les perspectives s’annoncent désormais des plus incertaines !

Pour preuve, cette réponse à nos récentes interrogations, selon laquelle la question avait bien été soumise à la Commission de la Circulation*** et qu’elle - c’est là que le bât blesse - serait soumise au Collège lors d’une (sic) « prochaine » séance.

Or, déjà nous sommes quasiment au début du mois de mai, dont chacun sait qu’il est un gruyère - oui, je sais, je me répète, mais c’est pour voir si vous suivez - et qu’il annonce le proche arrêt des activités dans bon nombre de domaines pendant toutes ou une grosse partie des vacances d’été.

Ce qui fait reporter l’éclosion des plots ralentisseurs quasiment à la période de cueillette des champignons, voire même aux premières congères...

Mais sans doute est-ce notre seule raison d’espérer !

Puisqu’il n’y a désormais plus de saisons...

* Comment vivre dangereusement, entre le passé simple et l’imparfait du subjonctif

** En date du 27 mars (soyons rigoureux pour une fois)

commentaires

Allo allo. Fusée Lunaire. Ici la Terre. Répondez ...

Publié le 15 Avril 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Mais répondez, bon sang...

Déjà plus d’un mois s’est écoulé depuis la seconde réunion organisée par les services communaux de GENAPPE, en vue de soumettre aux habitants du quartier la nouvelle mouture du projet d’aménagements sécuritaires de la rue Point du Jour à BOUSVAL.

Certes - certes - quelques timides avancements sont entretemps apparus: non seulement un consensus se sera dessiné sur cette première version, quitte à ce qu’elle fasse par la suite l’objet d’une indispensable réévaluation en fonction des constatations qui seront faites sur le terrain, mais la problématique plus vaste de la sécurité routière en ce qui concerne la traversée du village aura également rencontré un soupçon de début de frémissement, tant par l’annonce officielle mais fort opportun(nist)e du Bourgmestre dans le journal local que par le simple fait d’une (promesse de) réaction de la part du Ministre wallon des Travaux Publics aux interpellations conjuguées du précité et de votre serviteur.

Mais depuis, la routine de la circulation a bien repris ses droits !

Entretemps le printemps s’est d’ailleurs installé : dès les premiers rayons de soleil, les motos de tout calibre ont recommencé à foncer pleins pots sur l’avenue des Combattants, sans le moindre égard pour la tranquillité dominicale des habitants du cru, pourtant eux-mêmes de temps à autre (re)conscientisés sur l’impérative nécessité de ne pas tondre en vue de préserver un minimum de quiétude dans leur propre entourage.

Quant aux amoureux de la Nature, ils pratiquent leur sport favori en chevauchant allègrement leurs quads ou autres motos de cross - montures selon les cas rutilantes ou couvertes de boue - crachant par la même occasion leurs nombreux décibels et autres oxydes tant dans le centre qu’au travers des chemins creux censés être de paisibles lieux de promenades.

Histoire de bien afficher leur excédent de testostérone...

Avec des congés de Pâques fort bienvenus, et qui ne font qu'annoncer un mois de mai en forme de gruyère, l'on peut enfin commencer à lorgner vers les grandes vacances, celles qui nous permettront d'oublier tout en partant vers des horizons (parfois fort) lointains, confiants et rassurés de savoir que les autorités communales et régionales continueront à s'investir activement et avec une détermination sans faille pour améliorer d'urgence la sécurité routière autant que la quiétude dans notre village.

Enfin, à défaut pour nous d'être contactés par le moindre candidat à "autre chose" que cette certitude béate, c'est le dogme auquel tout le monde nous semble en ce moment bien croire.

Dormez, braves gens...

commentaires