Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

Nouvel article du Bousvalien : une occasion manquée...

Publié le 24 Novembre 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Pour information...

Incessamment sous peu, sachant que des bénévoles braveront comme toujours les intempéries pour assumer cette tâche, le nouvel exemplaire du Bousvalien sera distribué dans les boites aux lettres des habitants du village.

Les lecteurs y constateront que le sujet qui nous a occupés ces derniers temps y est abordé.

Toutefois, nous devons malheureusement constater que, à côté d'une certaine retenue bien compréhensible pour une association appelée à dialoguer régulièrement avec les autorités communales, aucune place n'y a été laissée à une amorce de réflexion qui aurait pu aller au-delà d'une reproduction fidèle de la position officielle de ces dernières.

Sur un sujet certes délicat, dans lequel les apparences sont trompeuses, Il était pourtant à notre sens légitime d'espérer ouvrir un débat démocratique, celui dont - d'une manière plus générale - est par ailleurs dépourvue une publication aussi monolithique que le Journal de Genappe.

Nous avons donc transmis aux Amis de Bousval le mail ci-dessous :

...

Bonsoir,

Je regrette de devoir vous adresser le présent mail.

Mais je suis particulièrement déçu par le tout nouveau "Bousvalien", pour l'information qui y est livrée aux habitants en ce qui concerne, sinon le projet de crèche communale, du moins le projet communal de crèche.

Sous couvert d'impartialité, vous n'y reprenez que la version officielle, sur base d'une réponse qui aurait été donnée par Marianne Janssens, laquelle n'était pourtant (à ma connaissance) pas présente à la réunion sur le Schéma de Structure.

Vous ne faites aucune allusion - même succincte - aux arguments que j'ai développés sur le site (pollutions atmosphérique et sonore, inadéquation à la demande globale de l'entité, et manque d'accessibilité à tous), ce que je ne suis pas le seul à penser d'ailleurs (voir ci-dessous*), de même que cette question pouvait justement être abordée dans l'optique de votre autre article sur l'exclusion des handicapés.

Il suffisait de renvoyer au site pour permettre le débat, ou au moins informer les lecteurs sur l'existence de telles réserves, à charge pour chacun de se faire son opinion au-delà de la thèse officielle reproduite telle quelle.

Paradoxalement, j'ai fait état des doutes sérieux exprimés au niveau du pouvoir subsidiant, par la voie des réponses des ministres, qui attendent clairement de la part de la commune une réflexion sur la pertinence de l'emplacement.

Je dois également vous informer qu'une des formations politiques de l'opposition nous a récemment confirmé se ranger totalement à nos arguments et avoir l'intention de contester ce choix, en "poussant" prochainement la majorité dans le même sens de la réflexion.

Je regrette donc l'absence totale d'indépendance rédactionnelle de cet article, qui va à l'encontre de ce que j'ai tenté de faire, à savoir proposer à toute personne intéressée de ne pas prendre pour argent comptant ce qui nous est imposé en profitant de l'indifférence et/ou de la résignation générales.

A défaut d'avoir été consulté ou simplement averti, je dois donc bien constater que la ligne de conduite des Amis de Bousval et ma propre démarche critique sont trop divergentes pour maintenir ma qualité de membre de l'association, malgré toute ma sympathie de principe à son égard.

Cordialement.

commentaires

Pour la santé de nos générations futures...

Publié le 13 Novembre 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Un silence presque assourdissant...

S’agissant de la sécurité physique de nos enfants et/ou petits-enfants, nous nous étonnons de l’absence totale et persistante de réaction - a fortiori d’implication quelconque - du monde politique de GENAPPE, toutes tendances confondues d’ailleurs, au débat que nous avons jusqu’à présent tenté d’amorcer en ce qui concerne l’implantation programmée d’une crèche communale au Point du Jour à BOUSVAL.

Pour peu que nous poursuivions nos recherches sur le Net dans le domaine, sur les conséquences - connues ou non, objectivées ou potentielles -, de la pollution atmosphérique sur un public particulièrement fragile et en devenir, associée en outre dans le cas présent à un niveau sonore fort (trop) élevé, les observations faites dans ces études spécialisées et à caractère scientifique sont pourtant convergentes.

Dès lors, il nous semble qu’il serait hautement déraisonnable de poursuivre un tel projet en l’état, à savoir d’exposer sur le long terme lesdits enfants en très bas âge aux risques d’un environnement aussi peu engageant.

En effet, quelles que puissent être les qualités intrinsèques du bâtiment qui viendrait à être y construit - performances énergétiques, respect scrupuleux des normes de sécurité en matière d’installations et de matériaux employés-, le fixer à une telle faible distance de la voie rapide RN25 ferait vraisemblablement perdre tout le bénéfice de ses caractéristiques optimales.

En termes d’efficacité, si l’on nous permet cette comparaison (qui vaut ce qu’elle vaut), autant installer un réfrigérateur, haut de gammes et ultra-performant, à côté d’un radiateur...

Sans parler du simple fait que vanter un « cadre bucolique » et les bienfaits d’un jardin comme aire de jeux serait quasiment ridicule.

En outre les interrogations ci-dessus n’étaient-elles qu’une des composantes de la problématique, auxquelles il faudrait associer celle de l’accessibilité (matérielle autant que financière), du mauvais positionnement de l'offre par rapport à l'ensemble des demandes dans l'entité, ainsi que de l’isolement complet du site au regard des infrastructures scolaires et autres.

Ayant interpellé l’autorité en place en la personne de Monsieur le Bourgmestre, beaucoup trop récemment toutefois pour pouvoir déjà faire état d’une éventuelle réponse de sa part, nous pensons indispensable d’attirer également l’attention de toutes les autres formations politiques de la Commune de GENAPPE sur l’urgence qu’il nous semble y avoir à réexaminer sérieusement la question dans son ensemble.

Pour cette raison, nous leur adresserons dans les tout prochains jours un courrier similaire, que nous reprenons déjà ci-dessous pour la bonne information de nos lecteurs.

A charge pour chacun de se positionner en son âme et conscience dans le sens qui lui conviendra !

Plus que jamais donc, une affaire :

(à suivre)

...

Madame, Monsieur,

Concerne : projet de crèche communale au Point du Jour

Je prends l’initiative de vous adresser la présente quant au sujet repris sous rubrique.

Vous n’êtes certainement pas sans savoir que, outre la sécurité routière, j’ai longuement développé cette question sur le site consacré au village de Bousval.

De même, j’ai fait état de démarches citoyennes entreprises par moi-même auprès des Ministres compétents à divers titres dans la matière de l’accueil de la Petite Enfance.

Sans doute connaissez-vous donc les principaux angles d’analyse que j’ai consacrés au projet de crèche sur le plateau du Point du Jour, ainsi que les arguments qui me semblent pertinents pour en relativiser les avantages apparents.

En outre ai-je récemment fait référence aux réponses circonstanciées que j’ai obtenues desdits ministres, selon lesquelles certains aspects du projet méritent que la question du choix même de son emplacement ne soit réexaminée par la VILLE DE GENAPPE.

Les modalités pratiques d’une éventuelle modification pour le maintien du bénéfice des subventions régionales lui auraient semble-t-il également été communiquées.

Pour l’information de mes lecteurs, auriez-vous l’amabilité de faire connaître la position et les intentions de votre formation politique en ce qui concerne l’ensemble de ces questions ?

Je vous en remercie vivement d’avance;

commentaires

Crèche : notre lettre à Monsieur le Bourgmestre.

Publié le 9 Novembre 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Dans le prolongement des précédents articles et de nos récents contacts avec les Ministres, nous adresserons ce mardi matin par voie postale le courrier ci-dessous.

Bien entendu, nous ne manquerons pas de vous tenir informés.

...

Monsieur le Bourgmestre,

Concerne : projet de crèche communale au Point du Jour

Je prends l’initiative de vous adresser la présente quant au sujet repris sous rubrique.

Vous n’êtes certainement pas sans savoir que, outre la sécurité routière, j’ai longuement développé cette question sur le site consacré au village de Bousval.

De même, j’ai fait état de démarches citoyennes entreprises par moi-même auprès des Ministres compétents à divers titres dans la matière de l’accueil de la Petite Enfance.

Sans doute connaissez-vous donc les principaux angles d’analyse que j’ai consacrés au projet de crèche sur le plateau du Point du Jour, ainsi que les arguments qui me semblent pertinents pour en relativiser les avantages apparents.

En outre ai-je récemment fait référence aux réponses circonstanciées que j’ai obtenues desdits ministres, selon lesquelles certains aspects du projet méritent que la question du choix même de son emplacement ne soit réexaminée par votre Administration.

Les modalités pratiques d’une éventuelle modification pour le maintien du bénéfice des subventions régionales vous auraient semble-t-il également été communiquées.

Pour l’information de mes lecteurs, auriez-vous l’amabilité de préciser quelle est actuellement l’analyse faite par la Commune en ce qui concerne l’éventualité d’une réorientation des budgets vers d’autres emplacements et/ou modalités d’accueil ?

Ce, présumant que des possibilités ne manquent sans doute pas, tant pour la rénovation et/ou l'agrandissement (si techniquement faisable) des unités existantes, que pour l'étude de la création d’implantations équivalentes dans l'une ou l'autre localité de l'entité.

Je vous en remercie vivement d’avance et suis dans l’attente de vous lire.

Je vous prie de croire en mes sentiments les plus respectueux.

commentaires

Crèche au Point du Jour : peut-être du nouveau (2)...

Publié le 4 Novembre 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Les réactions des Ministres, disions-nous...

Du Cabinet de Madame Joëlle MILQUET, Ministre de la Petite Enfance de la Fédération Wallonie-Bruxelles, nous avions reçu en son temps un accusé de réception par mail, dans lequel le Chef de Cabinet Adjoint de la Cellule Enfance, Monsieur Jean-François BROUILLARD (également Commissaire du Gouvernement auprès de l'ONE) « prenait connaissance » de nos courriels, « s'informait » et « revenait vers nous » (sic).

Ce que nous attendons toujours...

De Monsieur le Ministre d'Etat André FLAHAUT, nous avons par contre reçu une lettre par laquelle il confirmait que la VILLE DE GENAPPE était bien inscrite dans le programme PLAN CIGOGNE III pour la transformation de la MCAE « Les Minis-Pousses » (?), d'une capacité de 16 places, en une crèche de 42 places.

Il nous informait toutefois avoir fait part de nos préoccupations au Comité subrégional du Brabant Wallon, « afin que les particularités du projet soient bien étudiées et prises en compte ».

De Monsieur René COLLIN, Ministre Wallon ayant en charge l'agriculture mais également les infrastructures sportives et celles qui sont relatives à l'accueil de la Petite Enfance, nous avons reçu après un long délai une réponse fort impersonnelle, d'une assistante de son chef de Cabinet, qui nous assurait que notre courriel était « bien parvenu » au Ministre, n'avait « pas manqué d’attirer son attention », de même qu'il remerciait « vivement de lui avoir transmis ».

Beaucoup plus constructive allait être la réaction du Ministre-Président Paul MAGNETTE, qui prit la peine de replacer la question dans son contexte institutionnel en traçant les grandes lignes de la procédure formelle et contraignante requise en cette matière.

Chose que nous connaissions déjà, mais que certaines formations politiques locales semblent avoir dès le départ fort négligée, ce sur quoi nous aurons l'occasion de revenir.

Une réponse que nous estimons dès lors utile de reproduire in extenso.

« Je dois vous dire que c’est l’ONE – relevant de la Communauté française ‑ qui donne l’autorisation et l’agrément pour permettre l’ouverture des crèches. C’est à cet organisme qu’il appartient de vérifier si toutes les conditions sont réunies pour assurer un accueil sûr et de qualité garantissant le bien-être des enfants. Son contrôle porte notamment sur la salubrité, la protection des prises électriques, les matériaux de construction ou la sécurité des escaliers. Cette institution ne relevant pas de la Région wallonne, mon Gouvernement ne peut lui donner d’injonction directe. Je pense donc que le mieux pour vous est de vous adresser à son comité subrégional du Brabant wallon, qui a probablement dû instruire le dossier, le processus d’autorisation et d’agrément mené par la Communauté étant toutefois strictement administratif. »

Last but not least, Monsieur Christophe LACROIX, Ministre du Budget de la REGION WALLONNE, nous adressait quasiment le même jour une note extrêmement circonstanciée, dont le contenu attestait non seulement de la pertinence des craintes que nous avons exprimées depuis de longues semaines déjà, outre qu'il faisait état de ce qu'elles avaient trouvé écho à plusieurs niveaux des instances politiques, en suscitant des interrogations qu'elle ne semblait pas avoir rencontrées jusqu’alors.

Bien entendu, c'est nous qui soulignons en caractères gras certains passages, ceux qui nous paraissent les plus intéressants pour la suite de notre réflexion.

« J’ai lu avec beaucoup d’attention votre mail du 8 octobre dernier et je comprends votre inquiétude relative au projet de crèche au sein du village de BOUSVAL.

Ce dossier, remis par la Ville de GENAPPE, a été examiné par l’ONE et par l’administration wallonne en charge de l’accueil de la petite enfance du point de vue des infrastructures.

Il a reçu l’aval de ces deux administrations tant en ce qui concerne sa recevabilité et que les différents critères auxquels il devait se conformer dans le cadre de l’appel à projets.

Nous devons bien constater que les critères auxquels vous faites référence dans votre courriel, à savoir l’accessibilité d’une part, et le bruit d’autre part, n’étaient pas repris dans ceux retenus par les différentes administrations, davantage portés sur l’agencement et les normes auxquelles le bâtiment devait répondre.

Si nous pouvons le regretter aujourd’hui, il n’en demeure pas moins que ce projet répondait à l’appel lancé dans le cadre du plan Cigogne, raison pour laquelle il a été retenu.

Néanmoins, suite à un contact pris avec les cabinets du Ministre Wallon en charge des infrastructures de la petite enfance et du cabinet de la Ministre de la Fédération Wallonie- Bruxelles, en charge de l’accueil de la petite enfance, il apparaît que la ville de GENAPPE se soit interrogée sur les conséquences, dans le cadre du présent appel, d’une modification de l’implantation de la crèche. Il semble qu’il y ait donc une prise de conscience des instances communales sur l’opportunité de la localisation initialement choisie et d’une éventuelle modification de celle-ci.

Les modalités relatives à la modification du lieu de l’implantation, du point de vue du subventionnement, semblent également avoir été communiquées à la ville.

J’espère ainsi avoir répondu à vos attentes et vous prie de croire à mes meilleures salutations. »

D'où cette question qui s'impose maintenant à nous.

Quel est le stade actuel de la réflexion communale sur le point de savoir si - et pour quelles raisons éventuelles - la VILLE DE GENAPPE entendrait encore maintenir son projet en l'état, de l’installation d'une crèche au Point du Jour à BOUSVAL, ultra-moderne mais sur un emplacement manifestement inadéquat de par son environnement extérieur ?

Car situé à proximité immédiate des pollutions de la voie rapide RN25, et loin de toute infrastructure scolaire autant que des transports publics, sans même parler des demandes de places d'accueil, dont la majorité émanerait - chiffres de l'Etat civil à l'appui - des autres villages de l'entité.

Sous peu, nous ne manquerons pas de la lui répercuter...

(à suivre)

commentaires