Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

Un mois plus tard, mais toujours rien à l’horizon...

Publié le 24 Avril 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Comment il fallait s’y attendre...

N’ayons pas peur de l’affirmer haut et fort.

Les autorités communales et régionales ne nous auront absolument pas déçus !

En aucune manière.

Et la raison en est simple.

Nous savions à qui nous attendre...

Nous subodorions d’expérience qu’il ne fallait espérer de leur part aucun brusque sursaut de dynamisme, aucune ferme bonne volonté de dernière minute qui - tardive certes - eût* confirmé les bonnes impressions générées quelques semaines plus tôt.

Après un accusé de réception finalement très laconique, notre Ministre régional des Travaux publics semble bien en effet avoir été appelé à tellement de tâches, médiatisées autant que médiatiques, que la problématique de la sécurité routière et la convivialité dans la traversée de BOUSVAL n’aura pu être rangée au premier rang de ses priorités ultimes.

Honte à nous par ailleurs, de nous être laissé surprendre, en ne nous formalisant pas de l’absence totale - beaucoup plus incompréhensible celle-là - de réponse au mail que nous avions transmis à la personne qu’il avait nominativement désignée comme étant en charge de ce même dossier.

Un simple accusé de réception de la part de l’intéressée, là aussi fut-ce* juste pour maintenir la forme, eût* pourtant été le bienvenu et de nature à nous rassurer sur le fait que l’affaire était désormais bien engagée et même fermement sur ses rails.

Mais un mois jour pour jour après la lettre que le Ministre nous adressait, nous en sommes donc toujours à nous interroger sur le point de savoir à quel rythme progresse l’examen officiel d’un meilleur futur pour l’Avenue des Combattants.

Sans nul doute pêchons-nous par excès d’égoïsme local et en observant d’autant les responsabilités régionales par le petit bout de la lorgnette, mais les intéressés auront la clémence d’interpréter cette impatience comme l’expression du ras-le-bol engendré par l’accumulation d’années d’inertie subies, constatées et déplorées sur place par la population du village, notamment dans son centre.

Mais il y a plus frustrant.

En ce qui concerne le « Point du Jour »...

Les autorités et services de la Commune de GENAPPE n’auront pas non plus mis un point d’honneur à veiller au prompt déroulement de ce dossier pourtant basique de sécurité routière, qui traînait pourtant depuis de très nombreuses années dans l’(leur) indifférence générale.

Quant à en voir une finalisation réelle, à savoir une réalisation rapide d’aménagements concrets sur le terrain, les perspectives s’annoncent désormais des plus incertaines !

Pour preuve, cette réponse à nos récentes interrogations, selon laquelle la question avait bien été soumise à la Commission de la Circulation*** et qu’elle - c’est là que le bât blesse - serait soumise au Collège lors d’une (sic) « prochaine » séance.

Or, déjà nous sommes quasiment au début du mois de mai, dont chacun sait qu’il est un gruyère - oui, je sais, je me répète, mais c’est pour voir si vous suivez - et qu’il annonce le proche arrêt des activités dans bon nombre de domaines pendant toutes ou une grosse partie des vacances d’été.

Ce qui fait reporter l’éclosion des plots ralentisseurs quasiment à la période de cueillette des champignons, voire même aux premières congères...

Mais sans doute est-ce notre seule raison d’espérer !

Puisqu’il n’y a désormais plus de saisons...

* Comment vivre dangereusement, entre le passé simple et l’imparfait du subjonctif

** En date du 27 mars (soyons rigoureux pour une fois)

commentaires

Allo allo. Fusée Lunaire. Ici la Terre. Répondez ...

Publié le 15 Avril 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Mais répondez, bon sang...

Déjà plus d’un mois s’est écoulé depuis la seconde réunion organisée par les services communaux de GENAPPE, en vue de soumettre aux habitants du quartier la nouvelle mouture du projet d’aménagements sécuritaires de la rue Point du Jour à BOUSVAL.

Certes - certes - quelques timides avancements sont entretemps apparus: non seulement un consensus se sera dessiné sur cette première version, quitte à ce qu’elle fasse par la suite l’objet d’une indispensable réévaluation en fonction des constatations qui seront faites sur le terrain, mais la problématique plus vaste de la sécurité routière en ce qui concerne la traversée du village aura également rencontré un soupçon de début de frémissement, tant par l’annonce officielle mais fort opportun(nist)e du Bourgmestre dans le journal local que par le simple fait d’une (promesse de) réaction de la part du Ministre wallon des Travaux Publics aux interpellations conjuguées du précité et de votre serviteur.

Mais depuis, la routine de la circulation a bien repris ses droits !

Entretemps le printemps s’est d’ailleurs installé : dès les premiers rayons de soleil, les motos de tout calibre ont recommencé à foncer pleins pots sur l’avenue des Combattants, sans le moindre égard pour la tranquillité dominicale des habitants du cru, pourtant eux-mêmes de temps à autre (re)conscientisés sur l’impérative nécessité de ne pas tondre en vue de préserver un minimum de quiétude dans leur propre entourage.

Quant aux amoureux de la Nature, ils pratiquent leur sport favori en chevauchant allègrement leurs quads ou autres motos de cross - montures selon les cas rutilantes ou couvertes de boue - crachant par la même occasion leurs nombreux décibels et autres oxydes tant dans le centre qu’au travers des chemins creux censés être de paisibles lieux de promenades.

Histoire de bien afficher leur excédent de testostérone...

Avec des congés de Pâques fort bienvenus, et qui ne font qu'annoncer un mois de mai en forme de gruyère, l'on peut enfin commencer à lorgner vers les grandes vacances, celles qui nous permettront d'oublier tout en partant vers des horizons (parfois fort) lointains, confiants et rassurés de savoir que les autorités communales et régionales continueront à s'investir activement et avec une détermination sans faille pour améliorer d'urgence la sécurité routière autant que la quiétude dans notre village.

Enfin, à défaut pour nous d'être contactés par le moindre candidat à "autre chose" que cette certitude béate, c'est le dogme auquel tout le monde nous semble en ce moment bien croire.

Dormez, braves gens...

commentaires

Rectification !

Publié le 26 Mars 2015 par dominique VANESPEN dans AVENUE DES COMBATTANTS (du fond du court)

Pure coincidence...

Curieusement, car il s’agit de la seconde fois que l'anecdote se produit à bref intervalle, il aura suffi que nous fassions état d’une absence de nouvelles pour que notre retour du travail nous offre l’agréable surprise d’un courrier officiel parvenu le jour même dans notre boite aux lettres.

Répondant concrètement à notre demande d’informations transmise pas plus tard que hier matin par mail, cette nouvelle lettre de notre Ministre des Travaux publics nous laisse entrevoir une possible évolution favorable du dossier de la traversée de BOUSVAL.

Toutefois, même si un point de non-retour semble bel et bien avoir été franchi, force est - par simple expérience et d’une manière très générale - de raison garder : dans l’état actuel des choses, tout juste est-il question d’un « rapport » requis auprès de l’administration régionale, dont les « conclusions » nous seront transmises et auxquelles des « suites » seront apportées.

Autant dire, en matière de sécurisation routière du centre du village, que rien n’est fait.

Mais que quelques espoirs sont désormais permis...

commentaires

PETITION : notre lettre au Ministre (suite)...

Publié le 25 Mars 2015 par dominique VANESPEN dans AVENUE DES COMBATTANTS (du fond du court)

Dans la foulée...

Nous en avions donc bien fait état, de la réponse reçue...

Dès lors, quoi de plus naturel que de contacter par mail la personne nommément désignée par lui comme notre interlocuteur principal dans ce domaine ?

Madame,

Je prends la liberté de m’adresser directement à vous, dans le prolongement du courrier que me transmettait récemment Monsieur le Ministre Maxime PREVOT.

Puisqu’il m’informait vous confier le suivi de notre récente pétition en la matière, je dois donc solliciter de votre part de bien vouloir nous préciser plus avant quelles sont les perspectives concrètes en matière de futurs travaux de réfection et d’aménagements sécuritaires pour la traversée du village de BOUSVAL.

Comme vous l’aurez sans doute observé, cette demande s’inscrit dans le contexte d’une démarche citoyenne, concomitante mais qui se veut aussi indépendante de toute interpellation qui vous serait faite par les autorités communales dans le même domaine.

Dans l’attente de vous lire, et en vous remerciant d’avance, je vous prie de croire, Madame, en mes sentiments les meilleurs.

Inutile de préciser que nous vous informerons de la suite...

commentaires

Pas encore de crèche au Point du Jour (2)...

Publié le 18 Mars 2015 par dominique VANESPEN dans RUE POINT DU JOUR (histoire d'une inaction obstinée)

Provisoirement définitif...

Nous parlions donc d’une sensation désagréable qui n’avait pas manqué de surgir lors de la présentation officielle des propositions d’aménagements sécuritaires dans la rue Point du Jour à BOUSVAL.

La raison première, qui vint immédiatement à l’esprit, était cette très nette impression de voir sonner de facto le glas de toute perspective d’une refonte en profondeur d'une voirie aussi ancienne, hormis sur le très long terme.

Une telle crainte ne faisait d’ailleurs en cela que rejoindre les désillusions des précédentes rencontres avec les autorités locales, l’Echevin des Travaux ayant à chaque fois tenté de déployer des trésors de persuasion pour convaincre l’assemblée des habitants que l’attribution des budgets de travaux routiers dans l’entité de GENAPPE répondait à des critères objectifs, basée qu’elle était sur des analyses extrêmement pointues et rigoureuses, tant de nécessité impérieuse que d’urgence, outre qu’elles étaient à l'évidence dénuées de toute partialité.

La lecture du dernier Journal officiel de la Commune nous incitant à penser plutôt le contraire, nous aurons (aussi) bientôt l’occasion d’y revenir. plus en profondeur.

Mais pour ce qui est de l’installation prochaine de dispositifs réducteurs de vitesse dans la rue Point du Jour, les aménagements présentés apparaissaient bien spectaculaires et sans doute assez efficaces mais relativement peu coûteux, ce qui traduisait la volonté - tardive rappelons-le une fois encore au risque de lasser - d'apporter une réponse certes, mais aux moindres frais.

En outre, s'il fallait une autre déconvenue, ce devait également être la perspective des délais endéans lesquels toute cette infrastructure allait être organisée sur place : plusieurs mois au bas mot, entre Commission de Circulation par-ci et Conseil Communal par-là, sans compter que la disponiblité du matériel restait concrètement à vérifier, ce qui faisait craindre une nouvelle perte de temps, fut*-ce pour sa simple commande.

Toutefois, une autre composante à cette problématique de circulation dans la rue Point du Jour venait entretemps d'apparaitre : l'annonce d'un projet de crèche.

(à suivre)

* un accent eût été plus chic, mais fort malvenu...

commentaires

Pas encore de crèche au Point du Jour (1)....

Publié le 16 Mars 2015 par dominique VANESPEN dans RUE POINT DU JOUR (histoire d'une inaction obstinée)

Que déjà le bac à sable...

Lorsque de simples citoyens expriment leur crainte d’une détérioration sensible de leur cadre de vie en raison du prévisible fort accroissement de la circulation routière dans leur quartier, juste devant leur habitation, il s’agit d’un sentiment autant naturel que légitime.

Plus logiquement encore, cette réaction sera d’autant plus compréhensible qu’elle s’enracine dans un profond ras-le-bol d’avoir à subir quotidiennement, jour après jour, semaines et week-end compris, sans même l’exception des nuits et des périodes de vacances, le danger et le vacarme incessants que représentent les très nombreux bolides lancés à pleine puissance dans la montée, pied au plancher, ou laissés à foncer sur leur vitesse dans la descente.

Les relevés de radar effectués par la Police en novembre passé l'ont d'ailleurs confirmé : certains véhicules roulent dans la rue Point du Jour, en plein centre du village de BOUSVAL, à une vitesse qui est quasiment le double de la vitesse limite imposée sur l’avenue des Combattants, qui est pourtant une voirie de grande circulation à caractère régional.

Pire : un tel agacement des habitants ne pouvait que s’être amplifié à la longue, de par la frustration de constater l’absence totale de changement sur place, une constante inertie qui traduisait un manque flagrant, révoltant et incompréhensible d’intérêt de la part des autorités publiques.

Des politiques locaux...

Car pendant des décennies, les habitants du quartier auront bel et bien été laissés à leur sort !

Mais depuis quelques petites semaines, les choses semblent avoir pris un tournant décisif, de sorte qu'il peut raisonnablement être espéré que des mesures de sécurité draconiennes vont enfin être finalisées sur place, les intéressés n'ayant plus qu'à prendre leur mal en patience.

Nous aurons le temps de développer les événements qui se sont déroulés dernièrement, et en particulier les deux réunions qui se sont tenues dans les locaux de la Commune de GENAPPE, par lesquelles des amorces de solutions techniques ont été présentées et soumises aux critiques, avis ou remarques des habitants, pour être finalement amendées dans un projet devant être concrétisé sur le terrain dans un délai qui reste à préciser.

Toutefois, à la réflexion et à titre personnel, nous ne pouvons nous empêcher de retirer de cette évolution globalement positive un arrière-goût plutôt aigre-doux, voire même franchement désagréable,

(à suivre)

commentaires

Ouf : une bataille de gagnée...

Publié le 12 Mars 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

N'exagérons rien...

Mais dans la guerre contre l’immobilisme en matière de sécurité routière à BOUSVAL, une première avancée significative s’est très récemment dessinée.

Osons même l’espérer car la chose est devenue officielle : un tournant décisif vient d’être abordé dans ce domaine, tant d’ailleurs pour la question fort ponctuelle de la montée de la rue « Point du Jour » que pour la problématique par nature beaucoup plus complexe et ambitieuse de l’Avenue des Combattants.

Même s’il convient d’être prudents autant que de rester réalistes, sachant par expérience que la finalisation concrète ne se fera pas sans longs délais ni possibles heurts, la dynamique nous semble bien engagée, à tel point que le Bourgmestre en personne lui aura même consacré l’entièreté de son « mot » dans le Journal de GENAPPE du mois de mars.

Il nous semble dès lors tout naturel de le répercuter également sur ce site, qui (ne) tient son existence (que) dans cette croisade.

Quoi de mieux espérer pour célébrer ce quasi-printemps...

Ouf : une bataille de gagnée...
commentaires

Quoique...

Publié le 9 Mars 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Contre toute attente...

Avouons-le sans vergogne, la chose n’a finalement pas manqué de nous prendre par surprise !

D’une part, parce que ce n’est pas tous les jours - du moins pour le commun des mortels - que l’on reçoit dans sa boite aux lettres du courrier officiel émanant d’un Ministre de la Région Wallonne.

D’autre part, en raison du fait que, les jours se succédant, nous avions fini par ne plus vraiment y croire, de manière telle d'ailleurs qu’il nous avait récemment paru naturel d’en faire état sur ce site.

Mais la réponse nous est finalement bien parvenue, sous la forme d’un accusé de réception que nous vous répercutons ci-dessous.

Libre à chacun(e), bien entendu, de se faire son opinion personnelle sur le point de savoir si un tel délai d’un mois pour transmettre un simple accusé de réception constitue un délai parfaitement raisonnable, et - qui plus est - serait le témoin d’une bonne administration des affaires publiques.

Voire même, s’il augure favorablement de la suite qui sera donnée à notre demande de voir la problématique de la sécurité routière, en ce qui concerne la traversée de BOUSVAL, prise désormais à bras le corps par les autorités compétentes, tous intervenants confondus, dans le cadre d'une réfection prochaine et spectaculaire de l'Avenue des Combattants.

Mais ne dit-on pas que l'espoir fait vivre...

Quoique...
commentaires

Mais aucune réponse du Ministre...

Publié le 5 Mars 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Inquiétant....

Voire incompréhensible même.

Qu’il s’agisse d’une entreprise privée autant que d’une grande administration publique, une des règles de correction les plus élémentaires, qui serait en outre la preuve concrète d’un suivi rapide et d'une gestion efficace des affaires, suppose qu'elles sacrifient d'abord à la plus simple des obligations de politesse : accuser bonne réception des courriers qui leur sont transmis !

Force est pourtant de constater, bien que nous ayons largement patienté au-delà de ce que la raison nous conseillait de faire, que nous sommes - sauf erreur matérielle fort improbable - sans la moindre réaction à notre lettre au Ministre des Travaux Publics de la REGION WALLONNE.

Celle par laquelle nous transmettions, dans la foulée du courrier lui-même adressé par le Bourgmestre de GENAPPE, le résultat de la pétition sur la sécurité routière à BOUSVAL.

Et toujours dans laquelle nous attirions la bonne attention du Ministre, fort occupé ces derniers temps certes, sur le fait qu'une réfection prochaine car urgente de l'avenue des Combattants se devait d'être associée à sa sécurisation optimale, outre qu'elle fut* aussi harmonisée dans le même temps avec l'intention déclarée de la Commune de procéder à une valorisation substantielle de la place de la Gare...

Autant dire qu'une telle non-réponse suscite d'autres questions.

Sinon une solide inquiétude, disions-nous...

* Affection chronique, cette fois, c'est sûr...

commentaires

La réponse du Bourgmestre...

Publié le 5 Mars 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Procédons donc par ordre...

Si les raisons de reprendre nos publications ne manquent pas, une injustice flagrante serait de ne pas faire état, d’abord et avant toute chose, de la suite rapide qui fut réservée à notre courrier par lequel nous transmettions aux autorités communales le résultat de la pétition organisée sur le thème général de la sécurité routière à BOUSVAL.

Moins par facilité que par souci d’objectivité - comprendre : pour ne pas nous aventurer dans des commentaires superflus et par nature tendancieux - nous vous la livrons dans son intégralité.

D’autant que la suggestion nous en était faite.

Toutefois, au risque de démentir la prudence affichée plus haut, nous ne pouvons manquer d'attirer l'attention sur le fait que les avancées significatives qui sont attendues en ce qui concerne l'avenue des Combattants ne relèvent pas exclusivement du pouvoir provincial.

Notamment - et pour ne citer que cet exemple - le déplacement indispensable de la limite d'agglomération dans la direction de COURT-SAINT-ETIENNE, qui pourrait déjà être amorcé et se traduirait visuellement par la migration du panneau correspondant.

En termes de gage d'une bonne volonté générale telle qu'annoncée par la Commune de GENAPPE, cette année (désormais bien entamée) nous dira vite ce qu'il en est...

La réponse du Bourgmestre...
commentaires
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>