Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

Crèche (peut-être) un jour, scouts toujours...

Publié le 1 Décembre 2014 par dominique VANESPEN dans RUE POINT DU JOUR (histoire d'une inaction obstinée)

Crèche (peut-être) un jour, scouts toujours...

Une question de priorités, sans nul doute…

Que les enfants et adolescents du village de BOUSVAL (et plus généralement de l’entité de GENAPPE) puissent pratiquer leurs activités de loisirs, sans restriction et surtout en parfaite sécurité, serait à l’évidence une des professions de foi que nos autorités locales feraient le plus volontiers, sans hésitation aucune pourvu qu’elles fussent interpelées à ce propos.

Et s'il fallait en trouver la confirmation, ce serait notamment dans le contenu du Conseil Communal qui s'est tenu en date du 28 octobre dernier, avec cette décision qui figurait parmi les nombreux sujets à y avoir été débattus.

Sous réserve évidemment que ce dernier terme signifie encore réellement quelque chose, selon certains échos qui nous parviennent sur le fonctionnement de notre démocratie locale...

Mais dans la rubrique Travaux avait ainsi été accueillis favorablement l’estimation, les conditions et le mode de passation d’un marché « pour le renforcement de la structure du local scout à ossature bois » de BOUSVAL, dont le coût était estimé à 18.000 €.

Sans que nous en connaissions les détails, il semble donc que la problématique portait sur une nécessaire remise en état de ce bâtiment déjà ancien et de type chalet, l'intervention étant suffisamment urgente pour que l'on procède bientôt à un investissement aussi conséquent.

C'est bien entendu une excellente nouvelle !

Que dès lors tous les parents se rassurent : lors de leurs futures activités du samedi, les enfants qui pratiquent le scoutisme à BOUSVAL et fréquentent le local scout situé en bas de la rue Point du Jour ne courront plus aucun danger.

Et plus exactement n'auront plus aucun risque de voir le ciel leur tomber sur la tête.

Car pour ce qui est du reste…

Crèche (peut-être) un jour, scouts toujours...
Crèche (peut-être) un jour, scouts toujours...
Crèche (peut-être) un jour, scouts toujours...
Crèche (peut-être) un jour, scouts toujours...
Crèche (peut-être) un jour, scouts toujours...
commentaires

La photo du (Point du) Jour...

Publié le 1 Décembre 2014 par dominique VANESPEN dans L'IMAGE DU JOUR (combien leur en faudra-t-il ?)

Mais depuis QUAND roule-t-on à GAUCHE en BELGIQUE ?

N° 55

La photo du (Point du) Jour...
commentaires

La photo du (Point du) Jour...

Publié le 30 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans L'IMAGE DU JOUR (combien leur en faudra-t-il ?)

Mais depuis QUAND roule-t-on à GAUCHE en BELGIQUE ?

N° 54

La photo du (Point du) Jour...
commentaires

La vidéo de la semaine (2)...

Publié le 29 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans ENCORE LE POINT DU JOUR (mieux qu'un long discours...)

Une fois n’est pas coutume…

Depuis la création de ce blog consacré à la sécurité routière dans le village de BOUSVAL, de nombreuses semaines se sont déjà écoulées.

Nous avons parcouru en long et en large les problématiques de deux voiries particulièrement touchées par des problèmes graves et constants d’insécurité permanente et de nuisances sonores récurrentes.

Entretemps, un nombre significatif de personnes se sont montrées être sensibilisées en signant la pétition initiée sur la sécurité routière, qui invitait les autorités communales à s’investir davantage pour résoudre activement ces problèmes.

Nous avons consacré une quantité très importante d’articles de fond, tant sur la question de la traversée principale de notre village, l’Avenue des Combattants, que sur une voirie secondaire, la rue Point du Jour.

Sans doute pourrons-nous très prochainement faire le bilan sur les résultats de la pétition, tant sur Internet que dans sa version papier, de même qu’il sera intéressant d'examiner les suites de cette autre pétition lancée depuis lors pour dénoncer l'incompréhensible et inquiétante attitude des autorités à l'occasion de l’enquête supposée publique et qui portait sur le PLAN COMMUNAL DE MOBILITE de la ville de GENAPPE.

Nous ne manquerons pas d'y revenir.

Pour ce qui est de la rue du Point du Jour, sur laquelle nous aimerions nous attarder encore un instant, nous avons publié une quantité significative de photographies et de reportages vidéos (dé)montrant des comportements dangereux de nombreux conducteurs, qui consistent à prendre d'assaut cette rue du village à pleine puissance, souvent au centre de la chaussée voire même très fréquemment en empruntant sans justification aucune la bande de gauche, soit celle qui est théoriquement réservée à la circulation en sens inverse.

Nous entendons poursuivre nos publications journalières, à défaut de la moindre intervention des services communaux en vue de faire cesser cette situation incommodante pour les habitants du quartier et extrêmement dangereuse pour tous les usagers de cette rue, une mention particulière étant faite pour ceux qui sont dits « faibles ».

Jusqu’à présent, nous sommes restés dans nos articles en dehors de toute polémique, nous contentant de dénoncer des faits, sans la moindre demande de sanction envers des fautifs.

Nous avons maintenu à l’égard de qui que ce soit la plus grande correction, ne citant par ailleurs aucune personne d’une manière nominative, ni que très rarement la fonction exercée, pourtant concernée (compétente) par la problématique dénoncée.

Toutefois, je tiens à attirer l'attention des lecteurs sur le fait qu'une nouvelle fois, les autorités communales et policières restent en défaut d'organiser cette visite sur place, dans la rue Point du Jour, qui avait été annoncée et promise dès la réunion du 13 mars de cette année.

Prévue la semaine qui vient de s'écouler, puis reportée à celle du 1er décembre, cette descente sur le terrain devait en principe réunir des habitants du quartier et des intervenants tels que le Bourgmestre, l'Echevin des travaux, des représentants de la Cellule Mobilité et des membres des services de Police (dont le Chef de Corps de la ZONE NIVELLES-GENAPPE).

Nous ne pouvons que constater être une nouvelle fois restés sans la moindre nouvelle !

Ce qui ne fait que renforcer notre détermination à poursuivre nos actions.

Voire qui ne pourra que légitimer celles qui risquent de suivre.

Voiture de sport dans la rue Point du Jour, dans la direction de la future crèche de BOUSVAL

commentaires

La photo du (Point du) Jour...

Publié le 29 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans L'IMAGE DU JOUR (combien leur en faudra-t-il ?)

Mais depuis QUAND roule-t-on à GAUCHE en BELGIQUE ?

N° 53

La photo du (Point du) Jour...
commentaires

La photo du (Point du) Jour...

Publié le 28 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans L'IMAGE DU JOUR (combien leur en faudra-t-il ?)

Mais depuis QUAND roule-t-on à GAUCHE en BELGIQUE ?

N° 52

La photo du (Point du) Jour...
commentaires

La photo du (Point du) Jour...

Publié le 27 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans L'IMAGE DU JOUR (combien leur en faudra-t-il ?)

Mais depuis QUAND roule-t-on à GAUCHE en BELGIQUE ?

N° 51

La photo du (Point du) Jour...
commentaires

PCM : ma réaction à l'enquête publique.

Publié le 26 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

A la Cellule Mobilité de GENAPPE, j'ai transmis ce qui suit.

Dans le cadre de l'enquête publique, et sous les réserves ci-après, je me permets de vous adresser les remarques suivantes :

(1) En ce qui concerne la traversée du village de BOUSVAL, je considère que le projet tel quel est totalement insuffisant, et que son application en l'état serait rigoureusement inefficace en termes de réduction tant de la vitesse que des nuisances sonores.

Dès lors, je suggère :

- Que la commune de GENAPPE envisage en concertation avec la ZONE DE POLICE NIVELLES-GENAPPE l'installation d'un système opérationnel de radars répressifs fixes, conformément à l'exemple de l'entité de SOMME-LEUZE précisément mentionné dans le PCM ;

- Que de véritables "effets de porte" physiques et contraignants soient aménagés de part et d'autre des entrées du village ;

- Que le panneau d'agglomération situé du côté de COURT-SAINT-ETIENNE soit déplacé jusqu'aux toutes premières habitations, pour se conformer à la réalité du terrain, et que la vitesse soit dès lors réduite à 50 km/h dès cet endroit ;

- Que des plateaux soient effectivement installés devant les deux écoles de l'entité, et que la Place dite "de la gare" soit réaménagée en intégrant ce dispositif ;

- Que tout le tracé de la traversée, outres des aménagements protégés de circulation lente, soit équipé de dispositifs physiques centraux et non simplement de lignes de peinture à effet purement visuel, comprendre symbolique ;

- Que le carrefour à feux soit équipé d'un asphaltage de nature et de couleur différentes.

(2) En préalable à ce qui précède, je souscris à la demande formulée dans le cadre d'une pétition actuellement en cours que la procédure d'enquête publique soit prolongée d'une manière substantielle, compte étant tenu de l'importance de l'enjeu (qualifié par les autorités elle-mêmes de "stratégique").

(3) Je demande par ailleurs qu'il soit dès à présent acté qu'une autre pétition (toujours en cours) porte sur le thème général de la sécurité routière dans le village de BOUSVAL, qui exprime un profond ressenti négatif de la part d'un nombre significatif d'habitants, de même que leur souhait de voir des actions véritablement aboutir, et dont les résultats seront transmis dès la fin de l'année.

(4) D'une manière plus générale, j'estime pour ma part que la commune de GENAPPE n'a absolument pas satisfait à ses obligations.

Qu'elle est restée totalement en défaut d'avoir mis tout en oeuvre pour informer la population, dans des délais raisonnables, de l'existence tant du projet que de l'enquête publique.

Que le simple avis qui a été émis dans le Journal Officiel était infinitésimal et de pure forme.

Que les annonces comportaient par ailleurs des erreurs matérielles de dates.

Qu'une seule séance publique d'information organisée par la commune était insuffisante.

Que l'agenda des activités importantes ne faisait même pas mention d'une telle séance d'information.

Qu'elle était organisée dans un délai trop court au regard de l'annonce du début de l'enquête publique.

Last but not least, et que la modicité d'une telle annonce au regard d'autres nouvelles beaucoup plus anecdotiques voire, pour certaines d'importance dérisoire, entache cette procédure d'enquête publique d'un véritable vice de forme, par le fait que l'obligation pour l’information d'atteindre effectivement les citoyens n'aura en rien été rencontrée par la commune de GENAPPE.

commentaires

PLAN COMMUNAL DE MOBILITE : ni vu, ni connu ! (3)

Publié le 26 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

OYEZ OYEZ BRAVES GENS !

Damoiselles et damoiseaux.

Troubadours, faites rugir les trompettes, les tambours et autres luths, pour fêter l’arrivée du PLAN COMMUNAL DE MOBILITE !

L'appel du changement a sonné.

Vous sentez venir des champs, les temps nouveaux où nous verrons que la mobilité, la convivialité et la sécurité se rassemblent, nous rassemblent, nous assemblent et nous ressemblent.

Oups.

Pardonnez-moi, je ne sais pas ce qui m'a pris.

Vraiment, veuillez me croire, cela m'a échappé...

C'est que, voyez-vous, c'est ici que se posait toute la question de l'équilibre entre la forme et le fond...

Certes, la commune de GENAPPE aura bien sur le papier respecté les règles de publicité édictées par la REGION WALLONNE.

Au risque d'être fastidieux, mais pour restaurer un peu l'équilibre par rapport aux égarements qui précèdent, nous vous en livrons une grande partie, du moins pour ce qui concerne les enquêtes publiques dans le domaine qui nous occupe depuis plusieurs semaines déjà.

1er avril 2004 Décret relatif à la mobilité et à l’accessibilité locales.

« Art. 18. §1er.

Le conseil communal soumet le projet de plan communal de mobilité, accompagné d’une note de synthèse non technique et, le cas échéant, du rapport sur les incidences environnementales, à une enquête publique.

L’enquête publique est annoncée tant par voie d’affiches que par un avis inséré dans les pages locales de trois quotidiens d’expression française ou allemande selon le cas. Lorsqu’il existe un bulletin communal d’information ou un journal publicitaire distribué gratuitement sur le territoire communal, l’avis d’enquête publique y est inséré.

L’enquête publique est également annoncée par un communiqué diffusé à deux reprises par une ou des radios locales ou par au moins une télévision locale.

Dès l’annonce de l’enquête publique, le projet de plan communal de mobilité, accompagné, le cas échéant, du rapport sur les incidences environnementales, est déposé à l’administration communale, pendant quarante-cinq jours, aux fins de consultation.

Les documents sont accessibles les jours ouvrables et, au moins, un jour jusqu’à vingt heures ou le samedi matin.

Une ou plusieurs séances d’information, dont une au moins après dix-neuf heures, sont organisées, auxquelles le ou un des conseillers en mobilité de la commune est invité.

Le début et la fin de l’enquête publique et les lieux, jours et heures des séances d’information sont détaillés dans l’annonce ».

Voilà.

Enfin un peu de rigueur sur ce site !

D'ailleurs, notre administration communale n'avait-elle pas effectivement fait publier une annonce dans le journal VERS L'AVENIR ?

Certes, en date du 23 octobre, et de la manière suivante.

« Le plan de mobilité est à l’enquête publique ».

« L’élaboration du plan communal de mobilité (PCM), sur lequel la Ville de Genappe travaille depuis trois ans en collaboration avec le bureau d’études Espaces Mobilités (Bruxelles), touche doucement à sa fin.

Ce plan comporte un état des lieux et propose une série de pistes pour améliorer les déplacements de personnes et des biens sur le territoire communal.

Avant d’être soumis à l’approbation du conseil communal d’une part, et de la Région wallonne d’autre part, le PCM doit faire l’objet d’une enquête publique.

Cette enquête a démarré le 16 octobre dernier et se clôturera le 27 novembre prochain. D’ici là, tout citoyen est invité à consulter les documents et formuler ses remarques.

Le rapport d’études et ses annexes peuvent être consultés en prenant rendez-vous auprès de la cellule mobilité (067 79 42 72) ou via aude.roland@genappe.be, ou encore sur le site www.genappe.be ».

L'honneur de la Commune est donc sauf.

Du moins en apparence...

(à suivre)

commentaires

La photo du (Point du) Jour...

Publié le 26 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans L'IMAGE DU JOUR (combien leur en faudra-t-il ?)

Mais depuis QUAND roule-t-on à GAUCHE en BELGIQUE ?

N° 50

Huitième semaine toujours sans mesures provisoires au Point du Jour !

La photo du (Point du) Jour...
commentaires
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>