Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

Articles avec #generalites catégorie

Dors bien, Bon Peuple de BOUSVAL (1)...

Publié le 14 Octobre 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Paysage rural en danger : le plateau du Point du Jour, vu depuis la Chapelle du Try-Au-Chêne, et ferme de la Baillerie en avant-plan. Source photo VERS L AVENIR

Paysage rural en danger : le plateau du Point du Jour, vu depuis la Chapelle du Try-Au-Chêne, et ferme de la Baillerie en avant-plan. Source photo VERS L AVENIR

Ton réveil sera rude...

Si nous avons choisi de publier cet article dans la rubrique "GENERALITES", ce n'est pas du tout par hasard.

Au contraire, même si nous allons une nouvelle fois aborder ce thème hautement délicat de la crèche qui est projetée au sommet de la rue Point du Jour par les autorités communales de GENAPPE.

Sujet pour le moins sensible, disions-nous !

"Mais enfin, ma bonne dame, comment cet individu ose-t-il encore s'attaquer scandaleusement à une entreprise aussi noble que celle-là ?"

"S'en prendre à des enfants en bas âge, et des bébés en plus, à notre époque, avec tout ce qui se passe et tout ce qu'on voit à la télévision, quelle honte, mais quelle honte !"

Voilà qui est dit...

Autant tout de suite couper l'herbe sous les pieds de nos éventuels détracteurs qui, aussi honnêtes et idéalistes qu'ils soient, devraient peut-être accorder un peu de leur temps à lire ce qui va suivre.

Regarder la chose par l'autre bout de la lorgnette.

En ce qui nous concerne, dès le départ, nous avions l'année dernière été fortement étonnés par cette annonce, non pas du projet de crèche en lui-même, mais de l'emplacement qui avait été péremptoirement choisi.

Le sommet d'une rue de village dont le moins que l'on puisse dire est que ces mêmes autorités communales étaient restées de très longues années, obstinément et inexplicablement, en total défaut d'y assurer la moindre sécurité routière, malgré l'évidence reconnue de tous et - surtout - les demandes insistantes qui lui étaient adressées à plusieurs reprises.

Une crèche au Point du Jour !

Inconscience coupable, simple mauvaise foi ou véritable provocation ?

Nous nous garderons bien de trancher pour l'instant, mais ce qui nous avait paru surprenant était cette annonce selon laquelle la VILLE DE GENAPPE entendait finaliser son projet de maison d'accueil sur un terrain dont elle était propriétaire.

Mais alors que le citoyen lambda se bornerait à prendre l'information pour un fait acquis, nous nous étions de plus en plus sentis interpellés par cette donnée pourtant d'apparence fort anodine, à tel point qu'elle avait commencé à susciter de notre part des doutes de plus en plus persistants.

A côté du cimetière ???

Un lointain et pénible souvenir, que nous avions bien tenté d'oublier pendant deux décennies, nous avait alors progressivement amené à prendre notre courage à (aussi) deux mains, en ressortant ce gros classeur vert* et poussiéreux, rempli à ras bord d'une documentation ancienne dont nous avions espéré ne plus jamais devoir faire usage.

Toutefois, une des pièces de cette relique allait rapidement nous conforter dans nos soupçons.

Curieux, très curieux même...

(à suivre)

* la couleur est sans importance, c'est juste pour la narration...

Cadastre au Point du Jour, 1994 BOUSVAL

Cadastre au Point du Jour, 1994 BOUSVAL

Idem, propriétaires.

Idem, propriétaires.

commentaires

Crèche au Point du Jour : un projet irresponsable (5) !

Publié le 4 Octobre 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Château "Delhaize", ferme de la Baillerie et Chapelle du Try Au Chêne, BOUSVAL. Photo D VANESPEN

Château "Delhaize", ferme de la Baillerie et Chapelle du Try Au Chêne, BOUSVAL. Photo D VANESPEN

Été comme hiver...

Ainsi que nous l'avons suggéré, une hypothétique crèche située au sommet de la rue Point du Jour ne serait accessible sur une base quotidienne qu'au moyen d'une voiture, cette situation excluant pratiquement toute personne ou famille tributaire des transports en commun, qu'elle réside à BOUSVAL même, ou a fortiori dans tout autre village appartenant à l'entité de GENAPPE.

Mais là n'est pas la seule critique majeure qu'elle suscite.

Car pour en terminer avec les critères d'appréciation de la qualité de l'offre d'accueil de la Petite Enfance, tels que définis par l'ONE, les autres postes du projet ne sont pas plus engageants.

Est-il proche de passages fréquentés tels qu’une école, un zoning, une autoroute, une gare, un hôpital ?

D'une autoroute ?

NON.

Techniquelemnt, ce n'est pas une autoroute.

Mais comme nous l'avons déjà exposé, constituée d'une voie rapide à quatre bandes de circulation, la RN25 en présente toutes les nuisances, que les enfants auraient à subir sans que leurs parents ne retirent par ailleurs le moindre avantage d'une telle proximité en termes d'accessibilité, puisqu'il n'a jamais été question d'aucune entrée ou sortie qui viendrait à y être pratiquée dans un quelconque avenir.

A ce propos, en guise de conclusion toute provisoire, et sans revenir à ce que nous avons déjà développé auparavant sur base d'études d'incidence aussi officielles que pertinentes, nous ne pouvons nous empêcher de relever cette savoureuse remarque qui clôt la rubrique "Environnement (L'emplacement choisi est-il intéressant ?)" dans la brochure de l'ONE, et que nous vous livrons in extenso :

"N’hésitez pas à demander un examen de la qualité environnementale de votre endroit (qualité de l’air, nuisance sonore...). Précisons que cette démarche représente un coût".

Sic.

D'où cette question qui ne manque pas de surgir dans notre esprit.

Les autorités communales de GENAPPE se sont-elles un tant soit peu inquiétées de la pertinence même du choix qu'elles avaient posé pour l'implantation de leur crèche, telle qu'elle devrait selon elles pouvoir quotidiennement accueillir en toute sécurité les bébés et enfants de moins de trois ans de leurs administrés ?

A en juger aux réponses évasives et désinvoltes fournies par Monsieur le Bourgmestre lors de la séance d'informations sur le nouveau Schéma de Structure, rien n'est moins sûr.

De sorte qu'il lui reviendrait maintenant d'en apporter aux citoyens la preuve circonstanciée...

(à suivre)

commentaires

Bousval-Plage : un an déjà...

Publié le 3 Octobre 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Cliché pris à l'occasion de l'anniversaire d'une personne qui m'est chère. Photo D. VANESPEN

Cliché pris à l'occasion de l'anniversaire d'une personne qui m'est chère. Photo D. VANESPEN

Non, non, pas d'erreur...

A ceux (celles) qui remarqueraient judicieusement que la publication de notre premier article eut lieu deux jours plus tard, nous préciserons que la création de ce site l'année dernière remonte techniquement à la présente date du début octobre, de sorte que nous sommes donc bien en droit d'en fêter aujourd'hui le premier anniversaire.

Nulle gêne à avoir pour ce détail d'ailleurs, au même titre que tout le monde ou presque sait que le Lion de WATERLOO est situé - administrativement parlant - sur la commune de BRAINE L'ALLEUD.

Loin de nous en tout cas d'imaginer à l'époque que les péripéties engendrées par cette longue lutte pour la sécurité routière et contre les nuisances en tous genres dans notre village de BOUSVAL devaient nous amener à rédiger pas moins de 173 articles à ce jour, illustrés par (sans doute) plus d'une centaine de photos ou vidéos sur les mêmes thèmes.

Contrairement toutefois à ce que nous avons annoncé hier en guise de plaisanterie sur un réseau social bien connu, et n'en déplaise sans doute à certains, pas question pour nous d'abandonner ni même de ralentir le rythme, d'autant que quelques résultats non négligeables sont sur le point d'être engrangés.

Quelques nouvelles sont à attendre, dont nous ne manquerons pas de faire bientôt état.

Encore et toujours :

A suivre !

Visite du "Château Delhaize", 4 mai 2008 Photo D. VANESPEN

Visite du "Château Delhaize", 4 mai 2008 Photo D. VANESPEN

commentaires

Schéma de Structure de GENAPPE : le retour (3) !

Publié le 24 Septembre 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Pourquoi ?

Oui, à propos.

Pourquoi...

Cette singulière question, fraîchement posée dans l’édition d’octobre 2015 du Bousvalien*, tout riverain des lieux ou usager faible, et même toute personne qui se sentirait concernée par la sécurité routière à BOUSVAL (voire dans les autres villages de l’entité, d’ailleurs) pourrait s’y associer, tant l’absence catastrophique d’aménagements ralentisseurs dans la rue Point du Jour demeure obstinément fautive autant qu'inexplicable de la part des autorités de la VILLE de GENAPPE.

Toutefois, en ce qui nous concerne, nous ne nous sentons aucunement limités par les traditionnelles obligations de retenue et les prudentes qualités de diplomatie dont doit faire preuve le président d’une association culturelle locale, appelée par la force des choses à dialoguer en permanence avec le pouvoir communal.

Parce que nous aurions pu également la formuler, cette même interrogation - pourquoi, si vous nous suivez toujours - , mais directement à l'encontre du Bourgmestre de GENAPPE.

En public, lors de la séance consacrée au nouveau Schéma de Structure en ce lundi 21 septembre 2015.

Puisqu’il s’agissait d’une réunion d’informations à vocation très générale, nous eussions par exemple légitimement pu ressortir au bon moment et exposer aux yeux de toute l'assemblée présente cette photographie éloquente.

Un cliché que nous avions déjà présenté au Bourgmestre lors de la Commission de la Circulation du 17 septembre 2007, l'image n’étant toutefois que l’instantané que nous avions extrait d’une vidéo tout aussi interpellante projetée à cette même occasion.

Une photo couleurs dont nous avons par ailleurs offert un exemplaire à la conseillère en mobilité, en guise de clin d'oeil, lors de la réunion de travail qui s’est tenue sur place en ce début d’année 2015.

* voir en fin d'article

BOUSVAL, rue Point du Jour, vendredi 17 août 2007

BOUSVAL, rue Point du Jour, vendredi 17 août 2007

Nous aurions aussi pu brandir cette autre image mémorable, beaucoup plus récente celle-là, dont nous avions remis un exemplaire à l’Echevin des Travaux de la VILLE DE GENAPPE, connu pour son grand amour des voitures de sport.

BOUSVAL, rue Point du Jour, jeudi 30 octobre 2014

BOUSVAL, rue Point du Jour, jeudi 30 octobre 2014

Voire même une autre encore, que nous avions spécialement réservée à l’intention du Chef de la ZONE de POLICE NIVELLES-GENAPPE, combien paradoxale celle-là et qui l’avait fait rire de bon cœur, mais que nous ne dévoilerons pas pour tenir envers lui notre promesse de l'époque.

Ce que nous mettons un point d’honneur à faire, contrairement à d’autres...

Toujours dans cet ordre d'idées, nous avions la possibilité d'inviter tous les Bousvaliens présents lundi passé à prendre connaissance des résultats du contrôle radar (non répressif, c'est-à-dire sans "flashage") effectué en novembre de l'année dernière, dans le cadre d'une opération de comptage destinée à évaluer précisément le nombre de véhicules ainsi que les vitesses pratiquées dans la rue Point du Jour à BOUSVAL.

Histoire d'objectiver la question.

Là non plus, nous ne l'annexerons pas au présent article, ne l'ayant obtenu que moyennent la promesse de ne pas en faire usage.

Un engagement que nous tiendrons également, contrairement à d'autres...

Bien que ces documents prouvent qu’il y a des fous qui roulent à près de 100 km/h dans cette rue de village, même le dimanche à midi !

Monsieur le Bourgmestre ne peut dès lors que s'en féliciter, que nous nous soyons abstenus d'intervenir, lui évitant en cela de s'emberlificoter dans des explications alambiquées pour justifier autant que ce soit possible l'inaction incompréhensible de sa commune dans une rue relevant pourtant de sa seule et unique compétence.

Voire de se risquer à formuler, faute de mieux, une ixième plus une promesse de régler le problème.

Alors, pour reprendre cette inquiétude exprimée par le président des Amis de Bousval.

Et au risque de nous répéter.

Monsieur le Bourgmestre.

Finalement...

Pourquoi ?

(à suivre)

Le Bousvalien, octobre 2015

commentaires

Schéma de structure de GENAPPE : le retour (2) !

Publié le 23 Septembre 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Vieille relique d'un petit village qui entend le rester... Photo D VANESPEN

Vieille relique d'un petit village qui entend le rester... Photo D VANESPEN

Back to the future...

Ou si vous préférez :

On s’était dit rendez-vous dans 20 ans...

Bien sûr, nous laisserons aux lecteurs(trices) le libre choix de la formule, selon qu’ils(elles) soient cinéphiles ou plutôt - l'un n'empêchant d'ailleurs pas l'autre - amateurs(trices) de chanson française.

Mais quelle que soit l’option qui les agrée, le fait est que ce fut ce lundi soir, exactement au même endroit (le réfectoire de l'école communale de BOUSVAL) et à la même heure (malgré les apparences, car à l’époque le changement d’heures été/hiver avait lieu le dernier dimanche du mois de septembre*) mais vingt ans plus tard, que les autorités de la VILLE DE GENAPPE présentèrent leur nouveau Schéma de Structure Communal (SSC).

Deux décennies se sont donc écoulées, depuis leur premier projet qui avait avorté dans des circonstances et pour des raisons qui ne sont toutefois connues que d'elles seules, et qu'elles n'auront d’ailleurs pas jugé utile de préciser outre mesure à l'entame de cette séance.

Reconnaissons-le d'emblée, la tâche n'était pas facile pour ce bureau d'études, et même franchement ingrate, que d'avoir à présenter un tel travail complexe et aux multiples composantes, surtout à l’intention d’une assemblée majoritairement composée de non-initié(e)s, à tel point qu'un membre de l’assistance allait rapidement demander, une fois que l'exposé fut fini, de bien vouloir le résumer en cinq points.

Quoique de notre propre point de vue, nous en avons surtout retenu que les autorités communales entendent se doter en matière d'urbanisme d'un instrument directeur dont on peut intellectuellement se demander qu'elle peut bien en être la portée contraignante, lorsqu'on sait qu'il s'agit d'une ligne de conduite consistant pour elles-mêmes à se fixer des limites auxquelles elles se réservent le droit de déroger quand bon leur semble.

Oups.

Comprendre bien évidemment : quand l'exige "l'intérêt général**" dont elles ont la charge.

Mais au-delà de quelques demandes d'éclaircissements et autres précisions techniques, le plat de résistance en matière de questions posées par le public sur le devenir du village allait alors porter sur les deux sujets phares du moment.

D'une part, ce monstre du Loch Ness que représente l'aménagement sécuritaire de l'Avenue des Combattants à BOUSVAL, tel qu'il est espéré depuis (aussi) plusieurs décennies maintenant, et d'autre part, ce fameux projet d'installation d'une nouvelle crèche en haut de la rue Point du Jour.

A ce dernier propos, et pour autant que de besoin, nous insistons une fois encore pour n'être en rien opposés à une telle avancée en matière d'accueil de la petite enfance, toutes les réserves que nous avons exprimées jusqu'à présent - avant la suite qui ne saurait tarder - portant sur l'emplacement choisi.

D'une manière symptomatique toutefois, alors même que la crèche n'avait à aucun moment été abordée dans la présentation du Schéma de Structure Communal, pas moins de quatre questions du public allaient porter sur ce sujet précis, sur une dizaine d'interrogations au total, une telle proportion étant particulièrement significative et traduisant selon nous le fait que ledit projet n'emporte pas une adhésion totale, n'en déplaise à certains.

La réaction du Bourgmestre de GENAPPE n'allait cependant pas tarder, attestant de ce qu'il s'agissait d'un point fort sensible et dont l'évocation était apparemment attendue de pied ferme.

Dans son empressement à faire taire toute contestation généralement quelconque, notre maïeur n'allait pas s'empêcher de s'emporter, en élevant spontanément dans son élan les places escomptées pour cette maison d’accueil au nombre surprenant de 45 unités, sans toutefois nous préciser si les trois bambins supplémentaires qu'il venait tout à coup d’inventer de toutes pièces allaient être logés dans les caves ou dans les combles.

De même le coût global du projet allait-il être miraculeusement réduit à 1.100.000 €, en contradiction avec les chiffres tels qu’annoncés lors du Conseil Communal***.

Mais il y eut aussi les commentaires de nos articles.

Certes, nous laisserons au Bourgmestre la pleine et entière responsabilité de ses propos.

Surtout, en ce qui concerne les bébés et les enfants de moins de trois ans de ses propres administrés, le fait d'avoir balayé en public, sans état d’âme et d’un revers de la main, les recommandations fermes de l’Organisation Mondiale pour la Santé, les constatations de nuisances graves telles qu’officiellement répertoriées par le cadastre du bruit réalisé par la REGION WALLONNE, de même que les conclusions des études scientifiques qui démontrent les insuffisances pulmonaires « significatives » (sic) dont sont victimes les jeunes de 18 ans ayant passé leur enfance à moins de 500 mètres de distance d’une autoroute.

Mais puisqu'il déclara à plusieurs reprises au cours de cette soirée avoir lui aussi lu l’article consacré au sujet par « ce Monsieur », au moins aurons-nous eu le plaisir d’avoir de la bouche même de l’intéressé cette confirmation de ce dont nous étions déjà quasiment certains - un des bons côtés, sinon des bienfaits des techniques modernes, administration d’un blog oblige -, à savoir que le premier magistrat de la commune fait partie de nos fidèles lecteurs.

Quant à imaginer déjà que nos futurs articles seront désormais servis tous les matins accompagnés d'un croissant/café-crème, nous ne sommes toutefois pas dans le secret des dieux, pouvant tout juste suggérer que l’on évite à l'avenir autant que possible les bretzels.

Pourtant, Monsieur le Bourgmestre de GENAPPE nous doit une fière chandelle !

Celle de nous être volontairement abstenus de toute intervention lors de cette soirée mémorable.

Non pas que nous n’en ayons pas eu par moments la féroce envie, eu égard au caractère outrancier de certains de ses propos, mais parce que nous en avions pris le parti au départ, dès avant que ne débute cette réunion, considérant qu’il appartenait aux autres habitants du village de s’exprimer selon leurs propres désirs, curiosités ou inquiétudes, ce sans la moindre concertation, connivence d‘aucune sorte, voire recommandation ou demande de notre part.

Car sans surprise aucune, rien ne nous aura été épargné.

Ni cette plainte récurrente d’avoir à gérer 400 kilomètres de voiries (mais comment diable font toutes les autres communes de Wallonie ?****), ni cette ixième promesse du Bourgmestre de GENAPPE de ce que l’on ferait « quelque chose » pour la rue Point du Jour à BOUSVAL.

Celle dont ses riverains peuvent désormais bien se demander si elle n’aurait en réalité pas été définitivement rayée de la liste des voiries dont question.

(à suivre)

* vérifiez par vous-mêmes si vous ne me croyez pas

** nous vous en exposerons prochainement un savoureux exemple

*** la bagatelle de 1.500.000 € pour 26 nouvelles places, est-il encore utile de le rappeler

**** sachant que 62 communes wallonnes présentent en réalité une superficie largement supérieure à celle de GENAPPE (source Wikipédia)

commentaires

BOUSVAL, lundi 21 septembre 2015, Ecole communale.

Publié le 16 Septembre 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Nous ne manquerons pas de poursuivre le rythme de nos analyses en cours.

Toutefois, vu l'importance de l'enjeu, nous pensons utile de répercuter sans autre commentaire les informations relatives au projet de Schéma de Structure Communal (SSC), telles qu'elles sont accessibles sur le site de la VILLE DE GENAPPE, avec les liens vers ses différents contenus.

A charge pour chacun(e) d'en prendre connaissance pour savoir de quoi il retourne.

Et de se faire sa propre opinion sur le sujet.

(extrait)

"La Ville de Genappe se dote d’un outil pour mieux définir et planifier sa politique d’aménagement du territoire : Le SCHEMA DE STRUCTURE COMMUNAL. Celui-ci est soumis à consultation citoyenne du 14 septembre au 6 novembre 2015. Un schéma de structure communal ?

Sans avoir force de loi, il servira à encadrer et justifier les décisions prises dans le cadre de l’organisation du sol et son utilisation.
Par exemple, il permettra de répondre à des questions telles que :
« Puis-je créer un second logement dans mon habitation ? »,
« Puis-je diviser mon bien pour vendre une partie du jardin comme terrain à bâtir ? »,
« Mon voisin pourrait-il faire construire un immeuble à appartements sur son terrain ? ».

Le premier volet de ce dossier,

Le diagnostic, a fait l’objet d’une exposition à la maison communale en décembre 2013, les 10 cartes présentées sont consultables en ligne *.

Depuis lors, le projet a poursuivi son élaboration en s’appuyant notamment sur l’organisation d’ateliers territoriaux auxquels les citoyens ont été invités à participer en janvier 2014.

Ce SCHEMA DE STRUCTURE COMMUNAL a été adopté provisoirement par le Conseil communal le 30 juin dernier et comprend les documents suivants :

L’enquête publique
Organisée du 14 septembre au 6 novembre 2015, elle offre aux citoyens la possibilité de réagir et de participer à la réalisation définitive du document.
Vous pouvez le consulter en ligne ou au service de l’urbanisme, pendant les heures d’ouverture des bureaux, où vous pourrez recevoir des explications.

Des réunions d’information dans les villages
Ce projet fera également l’objet de plusieurs réunions d’information en présence du bureau d’études qui l’a élaboré. Chaque séance portera plus spécifiquement sur le village ou le hameau dans lequel elle est organisée :

  • Genappe et Vieux-Genappe

Lundi 14 septembre à 19h à Genappe : Hôtel de Ville, salle du Conseil - Espace 2000 n°3

  • Glabais et Ways

Mardi 15 septembre à 19h à Glabais : Salle communale – rue Eugène Philippe 1A

  • Bousval

Lundi 21 septembre à 19h à Bousval : Ecole communale – Avenue des Combattants 49

  • Loupoigne et Houtain-le-Val

Lundi 5 octobre à 19h à Loupoigne : Salle communale – rue du Centre 28A

  • Baisy-Thy

Lundi 12 octobre à 19h à Baisy-Thy : Ecole communale – rue Godefroid de Bouillon 2

  • Une réunion globale

Lundi 26 octobre 2015 à 19h00 à Genappe (Hôtel de Ville, salle du Conseil - Espace 2000 n°3).


Autres documents téléchargeables

*Les 10 cartes du diagnostic

Service urbanisme
Espace 2000 n° 3 à 1470 Genappe,

A partir de la date d’ouverture jusqu’à la date de clôture, chaque jour ouvrable pendant les heures de service de 8 h à 11 h 45, les jeudis de cette période entre 16h30 et 19h00 et les mêmes jeudis sur rendez-vous pris 24 heures à l’avance minimum, de 19h à 20h auprès du service urbanisme (067/79.42.26).

Des explications techniques seront données à toute personne intéressée".

commentaires

Schéma de Structure de GENAPPE : le retour (1) !

Publié le 14 Septembre 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Bleuet (Centaurea?), photographié dans le port d'Anvers, lors d'une prospection paléontologique, car pour ce qui d'en trouver un à GENAPPE... Photo D VANESPEN

Bleuet (Centaurea?), photographié dans le port d'Anvers, lors d'une prospection paléontologique, car pour ce qui d'en trouver un à GENAPPE... Photo D VANESPEN

Putain, vingt ans...

En espérant que les lecteurs nous pardonnent ce petit écart - ce que ne manqueront certainement pas de faire tous les nostalgiques de la grande époque des Guignols de l'Info - quelle autre réaction pour le moins désabusée pourrait-on nourrir face à cette nouvelle démonstration de bonne volonté, qui succède à un PLAN COMMUNAL DE MOBILITÉ lui-même sans doute (faute de la moindre suite annoncée ou connue) déjà passé dans les oubliettes de l'histoire de GENAPPE ?

Mais cela nécessite de notre part un sérieux retour en arrière.

Tout en rappelant que nous ne parlons que de notre expérience de BOUSVAL, les habitants des autres villages de l'entité étant tout de même vivement invités à vérifier pour ce qui les concerne, cela fera très bientôt vingt ans jour pour jour que se tenait dans le réfectoire de l'école communale une réunion solennelle dont le thème était quasiment identique.

Pour preuve, à destination de ceux auxquels il faudrait rafraîchir la mémoire, vous trouverez annexé à cet article le Bousvalien qui avait été publié à cette époque, dont l'éditorial laissait une place de choix - enjeu oblige - à ce thème de l'aménagement du territoire.

17 octobre 1995 - 21 septembre 2015 !

Au risque de tomber dans des lieux communs, ces événements datent donc d'un temps que (précisément) les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître.

Pour situer schématiquement (oups) en parlant de notre expérience personnelle - chacun pouvant faire usage de ses propres repères familiaux - notre fils, qui était à l'époque futur bénéficiaire de la toute nouvelle crèche communale de BOUSVAL, entame actuellement sa deuxième année universitaire...

Mais cette piqûre de rappel risque de nous amener à des considérations peu... amènes.

Vingt années de perdues !

Déjà, pour peu que nous fassions appel à nos souvenirs sur cette antique réunion, la seule vision claire qui nous revient à l'esprit est qu'à cette occasion avait été présenté au public un plan détaillé du village de BOUSVAL, dont deux des axes principaux du centre, l'Avenue des Combattants et la rue Point du Jour, avaient été spectaculairement coloriés en rouge.

Problèmes de vitesse et d'insécurité obligent...

(à suivre)

Bousvalien du mois d'octobre 1995.

commentaires

Les réactions des lecteurs (3) : la rentrée...

Publié le 13 Septembre 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

On nous écrit...

Est-il besoin de rappeler que ce site est destiné à faire avancer la cause de la sécurité routière et de la qualité de vie pour tous les habitants de BOUSVAL, sinon même peut-être - qui sait - des autres villages.

La parole est à vous !

(extrait)

Bonjour,

Concernant la RN 25 : le vacarme de cette route très bruyante est perceptible presque partout à Bousval, à des degrés divers.

Une pétition à ce sujet a recueilli un grand nombre de signatures il y a plusieurs années et la traversée de Bousval par la RN 25 est considérée comme un des points noirs de Wallonie sans que cela émeuve (et encore moins mobilise les responsables de tous niveaux).

Les habitants du début de l'avenue des Habitations modernes sont particulièrement chanceux, pris en tenaille entre la RN 25 et l'avenue des Combattants au revêtement non adapté. Le passage de milliers de voitures sur ces deux chaussées a aboli le silence dans ce quartier sauf aux heures les plus profondes de la nuit (et encore !).

Lorsque je me suis inquiétée des pollutions sonores et atmosphériques auprès du service concerné à la Région wallonne, il m' a été répondu et j'en suis encore baba :

- pollution sonore : il n'y a pas à se plaindre, ce serait pire en ville !

- pollution atmosphérique : il ne s'agit pas de particules fines donc ce n'est pas si dangereux que cela !

L'analyse de l'air ne peut être demandée que par un pouvoir public (ce que je n'ai pas obtenu de la ville).

Ce qui me choque le plus dans tout cela (rue Point du Jour, traversée de Bousval, RN 25, ...), c'est le manque d'attention (restons polis) de nos responsables pour la santé, la sécurité, le bien-être des habitants.

Dans une commune à majorité absolue, où le pouvoir est absolu (compte tenu des réglementations en vigueur parfois contraignantes), il m'apparaît que cette négligence est délibérée.

Merci pour votre obstination.

Amicalement.

commentaires

A suivre...

Publié le 11 Septembre 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

A l'impossible...

Pour autant que ce soit faisable, nous tentons de maintenir une très grande régularité dans les publications.

Bien qu'un emploi du temps chargé - privé autant que professionnel - nous rende cette tâche plutôt difficile et que nous ayons donc pris un peu de retard sur notre programme, nous veillerons à poursuivre régulièrement nos analyses.

Paraîtront donc ce week-end deux articles, dont l'un sera la suite (3) de la série consacrée au projet de crèche.

Pour rappel, nous sommes ouverts à toute réaction des lecteurs, les commentaires ne subissant aucune modération préalable, pourvu qu'ils restent dans les limites d'un débat correct.

Inutile de dire que d'éventuels encouragements seraient aussi les bienvenus.

Très cordialement.

commentaires

Jamais de miracle...

Publié le 28 Août 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Sous une croissante atmosphère de rentrée...

Au risque de céder à de tristes banalités, nous devons bien constater que nous avons quasiment atteint le mauvais côté des « grandes vacances ».

Quoi dès lors de plus naturel que de relancer notre croisade pour tenter d’améliorer la sécurité routière et la tranquillité publique - deux composantes indissociables - dans notre village de BOUSVAL ?

D’autant que nous nous apercevons n’avoir plus effectué la moindre publication depuis la mi-mai de cette année !

Cela voudrait-il dire que les "choses" ont favorablement évolué ?

Que des améliorations sensibles se sont dessinées dans les faits, sur le terrain, ou à tout le moins ont été esquissées dans des engagements clairs, précis et inébranlables de la part des autorités compétentes en la matière, communale et régionale ?

Nous prendrons le temps de faire le point sur la question, avant d’entamer de nouvelles séries d’articles, dont des morceaux de choix seront évidemment l’Avenue des Combattants et la Rue Point du Jour, toute autre suggestion étant aussi digne d'intérêt.

Ce, toujours en espérant bien entendu tant votre attention assidue que toute manifestation de soutien et/ou d’active bonne volonté.

Croyez-bien qu’elles seront les bienvenues.

Qu’on se le dise...

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>