Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

Articles avec #generalites catégorie

Bonnes résolutions...

Publié le 1 Janvier 2015 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Bonnes résolutions...

Mise au point...

Une lectrice assidue et encore plus attentive vient de nous adresser une remarque très pertinente, en ce qui concerne l'usage immodéré, mais souvent erroné, du terme "fusse".

Mea culpa !

Outre que ce ne soit pas un simple petit détail de conjugaison, nous confirmons que celle du verbe "être" peut s'avérer dangereuse, de telle sorte que nous nous sommes effectivement plusieurs fois fourvoyés, dans notre empressement - belle excuse - à publier avec régularité des articles de fond assez copieux.

A la troisième personne du singulier passé simple, nous eussions dès lors plus judicieusement écrit "fut", voire même "fût" au subjonctif imparfait, plutôt que "fusse" qui reste réservé à la première personne.

J'aurais bien dû le savoir.

Mais ne comptez pas sur moi pour m'aventurer sur la conjugaison de ce dernier verbe, qui peut aussi parfois se révéler fort délicate...

Je me bornerai à vous souhaiter mes meilleurs vœux.

Et j'en profiterai pour vous inviter à rester très à l'écoute de nos émissions, qui vont se poursuivre à une cadence soutenue, parfois dans un sens qui risque de ne pas toujours trouver grâce aux yeux de certains...

Formons le vœu que la circulation dans le village de BOUSVAL puisse s'assagir quelque peu.

Et ne pas prendre des détours assez surprenants...

Bonnes résolutions...
commentaires

PLAN COMMUNAL DE MOBILITE : ni vu, ni connu ! (4)

Publié le 2 Décembre 2014 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Apprenez avec deux « p » qu’apercevoir n’en prend qu’un…

Rédiger des articles dans des domaines aussi éloignés que la paléontologie, la prévention du surendettement et la sécurité routière dans notre village de BOUSVAL me confronte quasi journellement à de graves écueils en termes de qualité d’écriture.

Aussi, en référence à cette formule que mon ancien professeur de Français se plaisait à rappeler de temps à autre et qui m’est restée en tête durant toutes les années qui ont suivi, j’essaye autant que faire se peut de ne pas maltraiter ma langue maternelle.

Quoi de plus naturel dès lors d’y faire maintenant appel, pour vous informer sans risque d'erreur que je viens de... m’apercevoir d’une curieuse coïncidence, qui apparaît tellement extraordinaire qu’elle peut nous... apprendre quelques enseignements utiles.

Sans vouloir en tirer des conclusions hâtives, je me bornerai pour l’instant à vous en livrer les constatations de base.

En examinant récemment le PLAN COMMUNAL DE MOBILITE présenté par la ville de GENAPPE, j’avais eu comme beaucoup d’autres la surprise de remarquer à quel point l’indispensable information préalable de la population avait été réduite à la portion congrue.

Un petit encart d’à peine cinq centimètres de côté paru dans l’édition d’octobre d’un mensuel aussi plantureux que le Journal Officiel et coloré comme la mythique bande dessinée Astérix et Cléopâtre, ce pour annoncer anecdotiquement une séance publique d’information dans un domaine pourtant qualifié dans le même temps de « stratégique », cela pouvait paraître paradoxal.

Voire carrément surréaliste.

D’autant que cette mention était englobée d’une manière fort contestable dans l’approche plus vaste du thème de la « Semaine de l’Environnement ».

Plus curieusement encore, l’agenda idéalement placé en dernière page réservait bien une place de choix à plusieurs événements, mais les quatre dates déclinées pour faire partie intégrante du thème mentionné ci-dessus ne comprenaient pas celle du 16 octobre, pourtant la (seule) séance publique au cours de laquelle le PLAN COMMUNAL devait être présenté à la population par ses concepteurs.

Pour parler de la mobilité, la commune de GENAPPE avait visiblement choisi le « modèle de base sans options » !

Quelle n’est pas dès lors ma perplexité, en prenant connaissance d’une interview au cours de laquelle notre premier mandataire public évaluait la population du « grand GENAPPE » au nombre approximatif de 15.300 âmes, ce qui est à peu de choses près la superficie en centimètres carrés du Journal Officiel d’octobre !*

« Toutes proportions gardées» est dans le cas présent une formule d’actualité puisque, en rapport direct avec cette surface de 25 à 30 centimètres carrés consacrés à l’annonce de la séance publique du 16 octobre 2014, il ne faut guère s’étonner que cette dernière n’ait concrètement attiré qu’une... trentaine de participants.

La commune de GENAPPE aurait-elle sciemment voulu noyer dans la masse une telle information qu’elle ne s’y serait pas prise autrement !

Et toutes ses dénégations en la matière, ou autres affirmations de bonne foi voire refus catégorique d’un procès d’intention, n’empêcheront jamais qu’un tel sérieux doute puisse subsister...

Comment en effet comprendre que, face à un tel enjeu (présenté - faut-il encore le rappeler une toute dernière fois - comme « stratégique » car engageant à long terme des thèmes aussi vitaux pour la population que la sécurité, la mobilité, l’accessibilité et le cadre de vie), les autorités communales n’aient pas mis un point d’honneur à consacrer une part significative de leur journal officiel ?

Dès lors, en termes de démocratie participative, et indépendamment de la libre appartenance de tout un chacun au courant politique de son choix, ou de la sympathie pour un mandataire public quel qu’il soit, comment pourrait-on vraiment se féliciter que la fête d’anniversaire du Bourgmestre, organisée à l’occasion de ses 25 ans de mayorat, ait « attiré 360 personnes » (sic)**, alors qu’une - l'unique - séance d’information organisée « à la cloche de bois » par la commune et supposée informer une population de 15.300 âmes en matière de mobilité et de sécurité n’ait recueilli qu’une petite trentaine de visiteurs ?

Ce faute d’une publicité un tant soit peu correcte !

Poussons un peu plus loin notre raisonnement.

Les autorité locales n’auraient-elles pas dû logiquement s’inquiéter d’un nombre aussi faible de participants à leur seule séance d’information, à charge pour elles de prendre l'initiative de battre immédiatement le rappel en vue par exemple - pourquoi pas - d'en organiser une seconde ?

Mais nous n’en sommes plus là.

Alors, si vous ne vous en êtes pas encore aperçus, nous vous l'apprenons.

Face aux réactions de plus en plus concordantes de nombreux habitants, entretemps conscientisés par les réseaux sociaux, la prolongation de l’enquête publique aura au moins été, sinon confirmée officiellement, du moins de facto entérinée par l’annonce selon laquelle les remarques émises seront prises en compte jusqu’au 11 décembre prochain.

Ce fait nouveau, apparemment acquis au moment d’écrire ces lignes, ne sera toutefois qu’un juste retour des choses face à ce qui peut être considéré au minimum comme une négligence grave de la commune de GENAPPE, en termes de défaut de communication envers son public et (surtout) comme un manque flagrant du respect élémentaire de la participation citoyenne.

Que voilà de bonnes raisons pour ne pas encore clôturer cette série d’articles…

(à suivre)

* Voir articles précédents.

** LE SOIR Brabant Wallon, 28 novembre 2014

commentaires

PCM : ma réaction à l'enquête publique.

Publié le 26 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

A la Cellule Mobilité de GENAPPE, j'ai transmis ce qui suit.

Dans le cadre de l'enquête publique, et sous les réserves ci-après, je me permets de vous adresser les remarques suivantes :

(1) En ce qui concerne la traversée du village de BOUSVAL, je considère que le projet tel quel est totalement insuffisant, et que son application en l'état serait rigoureusement inefficace en termes de réduction tant de la vitesse que des nuisances sonores.

Dès lors, je suggère :

- Que la commune de GENAPPE envisage en concertation avec la ZONE DE POLICE NIVELLES-GENAPPE l'installation d'un système opérationnel de radars répressifs fixes, conformément à l'exemple de l'entité de SOMME-LEUZE précisément mentionné dans le PCM ;

- Que de véritables "effets de porte" physiques et contraignants soient aménagés de part et d'autre des entrées du village ;

- Que le panneau d'agglomération situé du côté de COURT-SAINT-ETIENNE soit déplacé jusqu'aux toutes premières habitations, pour se conformer à la réalité du terrain, et que la vitesse soit dès lors réduite à 50 km/h dès cet endroit ;

- Que des plateaux soient effectivement installés devant les deux écoles de l'entité, et que la Place dite "de la gare" soit réaménagée en intégrant ce dispositif ;

- Que tout le tracé de la traversée, outres des aménagements protégés de circulation lente, soit équipé de dispositifs physiques centraux et non simplement de lignes de peinture à effet purement visuel, comprendre symbolique ;

- Que le carrefour à feux soit équipé d'un asphaltage de nature et de couleur différentes.

(2) En préalable à ce qui précède, je souscris à la demande formulée dans le cadre d'une pétition actuellement en cours que la procédure d'enquête publique soit prolongée d'une manière substantielle, compte étant tenu de l'importance de l'enjeu (qualifié par les autorités elle-mêmes de "stratégique").

(3) Je demande par ailleurs qu'il soit dès à présent acté qu'une autre pétition (toujours en cours) porte sur le thème général de la sécurité routière dans le village de BOUSVAL, qui exprime un profond ressenti négatif de la part d'un nombre significatif d'habitants, de même que leur souhait de voir des actions véritablement aboutir, et dont les résultats seront transmis dès la fin de l'année.

(4) D'une manière plus générale, j'estime pour ma part que la commune de GENAPPE n'a absolument pas satisfait à ses obligations.

Qu'elle est restée totalement en défaut d'avoir mis tout en oeuvre pour informer la population, dans des délais raisonnables, de l'existence tant du projet que de l'enquête publique.

Que le simple avis qui a été émis dans le Journal Officiel était infinitésimal et de pure forme.

Que les annonces comportaient par ailleurs des erreurs matérielles de dates.

Qu'une seule séance publique d'information organisée par la commune était insuffisante.

Que l'agenda des activités importantes ne faisait même pas mention d'une telle séance d'information.

Qu'elle était organisée dans un délai trop court au regard de l'annonce du début de l'enquête publique.

Last but not least, et que la modicité d'une telle annonce au regard d'autres nouvelles beaucoup plus anecdotiques voire, pour certaines d'importance dérisoire, entache cette procédure d'enquête publique d'un véritable vice de forme, par le fait que l'obligation pour l’information d'atteindre effectivement les citoyens n'aura en rien été rencontrée par la commune de GENAPPE.

commentaires

PLAN COMMUNAL DE MOBILITE : ni vu, ni connu ! (3)

Publié le 26 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

OYEZ OYEZ BRAVES GENS !

Damoiselles et damoiseaux.

Troubadours, faites rugir les trompettes, les tambours et autres luths, pour fêter l’arrivée du PLAN COMMUNAL DE MOBILITE !

L'appel du changement a sonné.

Vous sentez venir des champs, les temps nouveaux où nous verrons que la mobilité, la convivialité et la sécurité se rassemblent, nous rassemblent, nous assemblent et nous ressemblent.

Oups.

Pardonnez-moi, je ne sais pas ce qui m'a pris.

Vraiment, veuillez me croire, cela m'a échappé...

C'est que, voyez-vous, c'est ici que se posait toute la question de l'équilibre entre la forme et le fond...

Certes, la commune de GENAPPE aura bien sur le papier respecté les règles de publicité édictées par la REGION WALLONNE.

Au risque d'être fastidieux, mais pour restaurer un peu l'équilibre par rapport aux égarements qui précèdent, nous vous en livrons une grande partie, du moins pour ce qui concerne les enquêtes publiques dans le domaine qui nous occupe depuis plusieurs semaines déjà.

1er avril 2004 Décret relatif à la mobilité et à l’accessibilité locales.

« Art. 18. §1er.

Le conseil communal soumet le projet de plan communal de mobilité, accompagné d’une note de synthèse non technique et, le cas échéant, du rapport sur les incidences environnementales, à une enquête publique.

L’enquête publique est annoncée tant par voie d’affiches que par un avis inséré dans les pages locales de trois quotidiens d’expression française ou allemande selon le cas. Lorsqu’il existe un bulletin communal d’information ou un journal publicitaire distribué gratuitement sur le territoire communal, l’avis d’enquête publique y est inséré.

L’enquête publique est également annoncée par un communiqué diffusé à deux reprises par une ou des radios locales ou par au moins une télévision locale.

Dès l’annonce de l’enquête publique, le projet de plan communal de mobilité, accompagné, le cas échéant, du rapport sur les incidences environnementales, est déposé à l’administration communale, pendant quarante-cinq jours, aux fins de consultation.

Les documents sont accessibles les jours ouvrables et, au moins, un jour jusqu’à vingt heures ou le samedi matin.

Une ou plusieurs séances d’information, dont une au moins après dix-neuf heures, sont organisées, auxquelles le ou un des conseillers en mobilité de la commune est invité.

Le début et la fin de l’enquête publique et les lieux, jours et heures des séances d’information sont détaillés dans l’annonce ».

Voilà.

Enfin un peu de rigueur sur ce site !

D'ailleurs, notre administration communale n'avait-elle pas effectivement fait publier une annonce dans le journal VERS L'AVENIR ?

Certes, en date du 23 octobre, et de la manière suivante.

« Le plan de mobilité est à l’enquête publique ».

« L’élaboration du plan communal de mobilité (PCM), sur lequel la Ville de Genappe travaille depuis trois ans en collaboration avec le bureau d’études Espaces Mobilités (Bruxelles), touche doucement à sa fin.

Ce plan comporte un état des lieux et propose une série de pistes pour améliorer les déplacements de personnes et des biens sur le territoire communal.

Avant d’être soumis à l’approbation du conseil communal d’une part, et de la Région wallonne d’autre part, le PCM doit faire l’objet d’une enquête publique.

Cette enquête a démarré le 16 octobre dernier et se clôturera le 27 novembre prochain. D’ici là, tout citoyen est invité à consulter les documents et formuler ses remarques.

Le rapport d’études et ses annexes peuvent être consultés en prenant rendez-vous auprès de la cellule mobilité (067 79 42 72) ou via aude.roland@genappe.be, ou encore sur le site www.genappe.be ».

L'honneur de la Commune est donc sauf.

Du moins en apparence...

(à suivre)

commentaires

PLAN COMMUNAL DE MOBILITE : ni vu, ni connu ! (2)

Publié le 25 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Maintenant, un peu plus difficile...

Poursuivons si vous le voulez bien notre raisonnement par un second petit exercice.

(1) Sachant que le Journal Officiel de la commune de GENAPPE du mois d'octobre 2014 comportait trois feuilles recto verso, et que les dimensions de chaque feuille sont de 58 cm sur 44 cm, calculez la superficie totale imprimée ;

(2) Sachant que dans ce même journal, la vignette intitulée "Réunion publique" et consacrée au nouveau "PLAN COMMUNAL DE MOBILITE" soumis à enquête publique représente (lorsque les lignes en sont rassemblées pour faire un seul tenant) un rapport de 5 cm sur 5 cm, calculez-en la surface ;

(3) Sachant que le format standard d'une carte postale ou d'une photographie imprimée est de 10 cm sur 15 cm, calculez-en la superficie ;

(4) Sachant que l'équipe du Collège Communal est représentée chaque mois dans le Journal Officiel, photos couleur à l'appui, par un encart de 10 cm sur 24 cm, déterminez-en également la surface ;

Questions subsidiaires :

(5) Déterminez la proportion entre l'information accordée par la commune de GENAPPE au nouveau PLAN DE MOBILITE et celle consacrée aux divers autres sujets d'ordre général, parfois fort anecdotiques ;

(6) Déterminez la proportion entre l'information donnée par la commune de GENAPPE sur le PLAN DE MOBILITE et une carte postale courante ;

(7) Déterminez la proportion entre l'information donnée par la commune de GENAPPE sur le PLAN DE MOBILITE et la représentation iconographique mensuelle du Collège Communal.

Sous toutes réserves généralement quelconques et sans aucune reconnaissance préjudiciable, au risque d'être invité à m'en retourner illico sur les bancs de l'école primaire, je vous livre ci-après le résultat de mon propre examen de fin d'année :

Superficie imprimée du Journal officiel de GENAPPE : 15.300 cm2 (arrondis à l'unité inférieure)

Superficie d'une carte postale standard: 150 cm2

Superficie de la représentation traditionnelle du Collège Communal : 240 cm2

Mais je vous ai réservé le meilleur pour la fin.

Superficie de l'information délivrée par la commune de GENAPPE sur l'existence même et le contenu du nouveau PLAN "stratégique" DE MOBILITE destiné à élaborer des actions en matière "d'accessibilité, de mobilité, de sécurité routière et de cadre de vie", ce dans un programme "à court, moyen et long terme" :

25 cm2 !

Vous faisant grâce des proportions demandées, puisque nous sommes en période de pré-fêtes, je vous propose de faciliter votre réflexion par une représentation visuelle de tout ce qui précède, ce au moyen d'un petit montage photographique.

Certifié sur l'honneur réalisé sans trucage.

Vous trouverez donc ci-dessous l'étalement du Journal Officiel du mois d'octobre (artificiellement doublé pour illustrer le format recto-verso), de même qu'une carte postale standard (flèche verte) et en bas à gauche, indiqué par la flèche de couleur jaune, l'encart par lequel la commune de GENAPPE informait officiellement toute la population de l'entité sur l'existence de son PLAN DE MOBILITE.

Surréaliste...

(à suivre !)

PLAN COMMUNAL DE MOBILITE : ni vu, ni connu ! (2)
commentaires

PLAN COMMUNAL DE MOBILITE : ni vu, ni connu ! (1)

Publié le 24 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

D'abord, si vous le permettez, un petit exercice pour commencer...

Dans le texte qui suit, retrouvez le nouveau "PLAN COMMUNAL DE MOBILITE" qui est officiellement présenté à l'enquête publique par la ville de GENAPPE.

TOP CHRONO : vous avez trente secondes !

AGF LAP BHV CDU DIV ECP FEB GAS BAC HIC JDH KLM MAC DOS NSA CIA KGB ORL PRL PSC CDH VLD RLT SIR TUC UCB VLT WWW OLP YES ZAC ACP BCT DAS EDT GRU HIV JVC LED MOP NAD PAC SAS TWA USA RTB VRT RTL TVI WAF ZAD ARD BIC ELP FDF GDR HCT JBC MOC NAT SPA BRU PCM RDV SOS TAK VMO USB PMU UMP ZUT AVC BID CST DPT FLP HCR POD MIC RAF SAC TIC UGC ZIP ABC BIG BEN SEC BDU CRV DST MLT PSA SOC TOC UCL ULB AJT BOC FMI MDR SIC TVA IPP AHT BOS FME SMD SUC TIR AJC SIR BIS FDR MET BUS TEC RAS NSU JOB CDI CDD PTP SOT SUR DOM TOM DVE POL ADB AXA GDU.

D'aucuns parmi vous l'auront sans doute déjà compris, nous vous invitions tout simplement à repérer l'acronyme - le sigle si vous préférez - sous lequel il est couramment fait référence au projet dont il est question : PCM.

Si si, il est bien là.

Toutes proportions gardées, c'est la situation dans laquelle je me suis récemment trouvé, cherchant avec fébrilité les traces d'un article que j'aurais honteusement raté, en mauvais citoyen que je suis, qui ne consulte pas toujours dès réception le Journal Officiel de la commune de GENAPPE et donc, qui ne prend pas immédiatement connaissance de ces nouvelles importantissimes à nous généreusement dispensées par nos autorités locales.

Pourtant, je craignais d'être scandaleusement passé à côté d'une annonce d'envergure, qui se serait vue comme le nez au milieu de la figure, pour un "PLAN COMMUNAL DE MOBILITE" qui est tout de même soumis à l'enquête publique auprès de 16.000 et quelques habitants des huit ville ou villages qui composent notre entité.

Pensez donc : nous parlons d'un document de 300 pages dont la description le présente comme "stratégique" (sic) puisqu'il "planifie la mobilité à l'échelle de la Commune" et devrait permettre « d’améliorer l’accessibilité, la mobilité, la sécurité routière et le cadre de vie » en envisageant la mobilité « à court, moyen et long terme ».

Dans la gazette officielle, une entreprise aussi ambitieuse et déterminante pour l'avenir de tous nos concitoyens devait au moins avoir mérité l'octroi d'une page entière !

Voire même qu'on lui en ai consacré plusieurs, dans un journal édité par la COMMUNE DE GENAPPE, qui plus est, sous la responsabilité du Bourgmestre...

Mais rien de tout cela.

Aucun article de fond...

Un éditorial, peut-être ?

Mais non.

Ou un encart, plutôt ?

Pour regretter le caractère tellement volumineux d'une étude aussi fouillée qu'elle ne pouvait être résumée sans risque de l'édulcorer, et dont il ne pouvait par conséquent être pris valablement connaissance que sur Internet, ou alors en consultation dans les locaux du Service Mobilité de la commune ?

Pourtant, j'avais beau tourner et retourner les pages de l'édition d'octobre du Journal Officiel de GENAPPE, je ne trouvais strictement rien de tel, ni même de vaguement approchant.

Bizarre, bizarre...

(à suivre !)

GENAPPE : journal officiel, octobre 2014

commentaires

Un mois passé, et toujours rien à l'horizon...

Publié le 13 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Un mois passé, et toujours rien à l'horizon...

Presque une Eternité...

Jour pour jour, cela fait donc déjà un mois qui vient de s'écouler depuis la véritable mise en service de ce blog consacré au thème de la sécurité routière à BOUSVAL.

Toutefois, reconnaissons que certains articles furent en réalité antidatés, la naissance de Bousval-Plage ayant subi quelques retards pour des raisons techniques qu'il serait inutile de détailler.

Plus de quatre semaines se sont donc passées, au rythme soutenu d'une publication par jour d'un véhicule roulant totalement ou quasiment sur sa gauche dans la montée du Point du Jour, ce pour des raisons aussi inexpliquées qu'injustifiables, sans que ces vues concordantes ne semblent jusqu'à présent émouvoir outre mesure les autorités communales et policières.

Certes, de légers frémissements se laissent actuellement entrevoir, à savoir la possible tenue prochaine d'une réunion de travail sur place, mais ce début d'ébauche d'un commencement ne serait jamais que la concrétisation d'une des promesses qui avaient pourtant été émises par les autorités communales lors de - dès - la réunion du 13 mars 2014...

Pour ce qui est de la date d'une éventuelle action concrète sur le terrain, à savoir les mesures urgentes et provisoires qui seraient entreprises sur place, en vue de "pacifier" la montée de la rue Point du Jour à BOUSVAL, nous en sommes encore aujourd'hui au même stade de supputations que celles des scientifiques européens qui attendent en ce moment même pour étudier les résultats des futurs forages devant être effectués par la sonde Philae sur la comète Churyumov-Gerasimenko.

Nulle part...

Néanmoins, pour peu qu'il y ait dans les prochaines semaines quelque chose de concret à vous annoncer, vous pouvez toujours compter sur nous.

D'une manière générale, nous avons en effet la ferme intention de continuer à vous informer par le menu de ce qui se passe - ou surtout ne se passe pas ! - dans le village en matière de sécurité, et notamment du résultat de cette prochaine réunion de travail.

En espérant que la montagne n'accouchera plus, comme la fois dernière, d'une souris famélique...

Alors, pour ce qui est des "photos du jour", nous poursuivrons jusqu'à ce que cela change !

Restez donc à l'écoute.

Et à très bientôt.

Illustration : source ESA

commentaires

Bousval : sa plage, ses hotels, son casino...

Publié le 2 Novembre 2014 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Un peu de détente avant d'entamer la suite...

Nous vivons décidément une bien belle époque...

Avec les technologies actuelles, on pourrait se demander s'il restera bientôt quelque chose à inventer.

Lors de la création de ce blog dont le thème est, pour ceux qui ne l'auraient pas encore remarqué, la sécurité routière dans le village de BOUSVAL, le choix s'imposait d'un nom, sinon accrocheur, du moins qui soit un peu hors du commun ou - disons - original.

Qui suscite la curiosité.

Celui qui fut adopté me vint immédiatement à l'esprit, pour des raisons qui ont été expliquées dans un précédent article et sur lesquelles je ne reviendrai donc pas.

Toutefois, j'avais quelques scrupules au départ, et me sentis même obligé de vérifier si ce genre de titre avait déjà été utilisé, autrement dit s'il existait quelque part d'autres personnes aussi insolites/ imaginatives/ tordues/ déjantées (biffez la mention inutile) que moi...

Quelle n'allait pas être ma surprise de tomber immédiatement sur des sites Internet qui, l'un vous offrait la météo de la plage de BOUSVAL, l'autre se faisait fort de vous y trouver des hôtels.

Pour peu pourra-t-on bientôt vous y dénicher un casino...

Ou même une vigne !

Oups, pardon, ça c'est fait.

Peut-être était-ce un présage, mais le jour de la création de ce blog, il faisait précisément :

"très mauvais pour aller à la plage à BOUSVAL"...

Bousval : sa plage, ses hotels, son casino...
commentaires

N'oubliez pas de signer la pétition...

Publié le 28 Octobre 2014 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Et de confirmer lorsque vous recevrez le mail...

https://14928.lapetition.be/

Merci

commentaires

Bonnes nouvelles.

Publié le 22 Octobre 2014 par dominique VANESPEN dans GENERALITES

Notre pétition sur la sécurité bat son plein !

Non seulement aura-t-elle déjà engrangé quelques dizaines de signatures - pour lesquelles nous remercions vivement tous ceux(celles) qui auront adhéré dès le départ - mais une nouvelle dynamique prend forme.

D’une part, parce que les Amis de Bousval l’ont entretemps annoncée officiellement en lui apportant leur ferme soutien, de sorte que vous en trouverez des échos sur leurs différents supports, site ainsi que Bousvalien.

D’autre part, en raison de la mobilisation spontanée de plusieurs personnes hautement motivées qui, sensibles à toute cette problématique, ont pris l’initiative de prolonger l’action sur le terrain en présentant la même pétition sous un format « papier », une version qui sera donc proposée à d’autres signatures, notamment dans les commerces, cabinets médicaux et paramédicaux, clubs sportifs, …

Au risque de se répéter, d’avance merci à tou(te)s...

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>