Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné à servir de support à des actions et des échanges relatifs à l'insécurité routière et aux nuisances sonores liées au trafic dans l'entité du village de BOUSVAL (BRABANT WALLON)

Articles avec #vos commentaires (a vous la parole) catégorie

Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...

Publié le 22 Décembre 2014 par dominique VANESPEN dans VOS COMMENTAIRES (à vous la parole)

Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...

Mais encore...

A la réflexion, et au risque de tomber dans des lieux communs, n'existerait-t-il pas finalement d'autres très bonnes raisons pour lesquelles il serait assez recommandable pour tous les usagers de circuler plutôt sur la bande de droite dans la montée de la rue Point du Jour à BOUSVAL ?

Non seulement parce que c'est une obligation qui résulte des règles de base du Code de la Route.

Non seulement parce que c'est totalement possible, à défaut d'obstacle à contourner, et quand bien même ce serait nécessaire dans certains cas que ces conducteurs seraient sensés se replacer le plus vite possible - immédiatement - sur leur bande de circulation pour poursuivre leur route.

Tiens, justement !

A propos.

Leur...

Considérant que cette voirie est à double sens, la moindre des choses ne serait-elle pas de laisser les autres usagers - dans la descente - bénéficier de la portion qui leur est réservée et dont ils sont supposés faire usage au même titre que ceux qui en entament la montée ?

Outre qu'il serait fort utile de garder des distances envers des usagers faibles - piétons ou cyclistes - circulant d'une manière tout à fait légitime sur cette même partie gauche de la chaussée, absence du moindre trottoir oblige.

Un scoop en passant : de source sûre, nous savons que les véhicules de tous types qui empruntent quotidiennement la rue Point du Jour sont au moins au nombre de cinq cents dans chaque direction, soit allant de l'église vers le cimetière et inversement.

Sachant que ce même axe comporte à mi-hauteur une zone fortement incurvée, d'une manière telle d'ailleurs qu'il est rigoureusement impossible d'anticiper la survenance d'un autre véhicule en sens opposé, rouler chacun sur sa bande ne parait donc relever que de la prudence la plus élémentaire, celle supposée animer chaque conducteur.

Pourtant, notre longue expérience sur le terrain nous a démontré qu'il arrive très fréquemment que des voitures soient amenées à se frôler à très faible distance, les conducteurs qui montent la rue Point du Jour étant contraints de se rabattre sur leur droite, parfois en catastrophe, ce pour éviter un accrochage frontal.

Vous me direz que d'un point de vue statistique, les croisements de ce genre doivent sans doute être assez rares.

C'est un point de vue...

Mais dans ce cas, combien d'exemples en voulez-vous ?

Dix...

Vingt...

Trente ?

Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
Les réactions des lecteurs (2) suite et fin...
commentaires

Les réactions des lecteurs (2) suite...

Publié le 22 Décembre 2014 par dominique VANESPEN dans VOS COMMENTAIRES (à vous la parole)

Les réactions des lecteurs (2) suite...

Mais oui, tout compte fait…

Après tout, est-il certain qu’il soit matériellement possible de (ne) circuler (que) sur la bande de droite dans la montée de la rue Point du Jour ?

Pour répondre objectivement à cette question lancinante mais quelque peu surréaliste, je me suis courageusement replongé dans mes fichiers de reportage, en vue de consulter des quantités devenues vertigineuses de vidéos et de photographies, dont le nombre est d’ailleurs tel qu’il m’est impossible de les gérer efficacement, à moins d’y consacrer des heures qu’un intérêt purement égocentrique m’incite plutôt à orienter vers d’autres activités (combien) plus délassantes, surtout en cette période de fêtes de fin d'années.

D’autant que cette quête m’aura vite confronté à un problème de taille, assez inattendu : à force de rechercher des preuves de comportements de roulage inadéquats à hauteur du croisement avec la rue Haute - disons même « inappropriés » pour nous conformer à la terminologie officielle - nous avions manifestement procédé sans le vouloir à une véritable et systématique… anti sélection.

Comprenez par-là que nous avons immortalisé les véhicules circulant à des vitesses élevées et/ou sur le côté gauche de la chaussée - ces deux composantes étant d’ailleurs la plupart du temps, vous l'aurez maintenant compris, associées pour des raisons évidentes -, en ne filmant ou ne conservant pas les images de conducteurs (plus ou moins) sagement restés dans les normes.

Au risque de dévoiler notre modus operandi, et des "secrets de fabrication", précisons qu’avec un peu d’habitude, il était extrêmement facile de déceler rien qu’à l’oreille les bolides qui s’élançaient à l’assaut de la rue Point du Jour, leur régime moteur étant caractéristique dès qu’ils abordaient la voirie en béton située à hauteur du local des scouts.

Quitte toutefois à devoir reconnaître m’être aussi trompé à de nombreuses reprises, cette discipline n’étant en rien une science exacte…

Au demeurant, outre les quelques exemples de « conduite à droite » que vous trouverez au bas de cet article et que nous avons tout de même pu glaner çà et là dans nos fichiers, nous vous livrons également un échantillon de ces clichés qu'il nous arrivait de prendre dès le départ d'une séance de reportage, histoire de consolider le fait qu'il n'existait dans la rue, un peu en aval du croisement, aucun obstacle à éviter et donc susceptible de justifier la majorité des cas de déport vers la gauche.

Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...

En guise de première conclusion, constatons donc qu'il est possible de circuler sur la bande de droite dans la montée de la rue Point du Jour.

Non seulement c’est obligatoire, mais c’est aussi parfaitement faisable.

Pour peu qu’on le veuille, bien évidemment…

(à suivre)

Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
Les réactions des lecteurs (2) suite...
commentaires

Les réactions des lecteurs (2).

Publié le 18 Décembre 2014 par dominique VANESPEN dans VOS COMMENTAIRES (à vous la parole)

Pourtant les bienvenues…

Car les commentaires sur ce site sont particulièrement rares.

Raison de plus pour ne pas passer sous silence cette autre question qui vient de nous être posée, intéressante d'ailleurs au point de justifier qu'on lui consacre plusieurs articles.

Surtout s'ils nous permettent de (tenter de) tordre le cou à certaines idées préconçues ou reproches prévisibles.

Dans le cadre d’un article sur la rue Point du Jour, notre lecteur - que nous remercions - nous interpelle de la manière suivante.

« Vu l'absence de marquage au sol, y a-t-il contravention au code de la route lorsque les usagers utilisent toute la largeur de la voie publique ? »

Quitte à céder à la facilité d'un réflexe purement professionnel, procédons par ordre.

Que dit le texte ?

1er DECEMBRE 1975. - Arrêté royal portant règlement général sur la police de la circulation routière et de l'usage de la voie publique. [MB 09.12.1975]

Sous cette appellation officielle un peu rébarbative se cache en réalité le règlement mieux connu du grand public sous le nom de "Code de la route"...

Dont voici quelques extraits choisis.

Titre II. Règles d'usage de la voie publique

Article 7. Règles générales de comportement dans le chef des usagers

7.1. Tout usager est tenu de respecter les dispositions du présent règlement. Sans préjudice du respect des dispositions du présent règlement, le conducteur ne peut mettre en danger les usagers plus vulnérables, tels notamment les cyclistes et les piétons, en particulier lorsqu'il s'agit d'enfants, de personnes âgées et de personnes handicapées. Il en résulte que, sans préjudice des articles 40.2 et 40ter, 2e alinéa, tout conducteur de véhicule est tenu de redoubler de prudence, en présence de tels usagers plus vulnérables, ou sur la voie publique où leur présence est prévisible, en particulier sur une voie publique telle que définie à l'article 2.38.

7.2. Les usagers doivent se comporter sur la voie publique de manière telle qu'ils ne causent aucune gêne ou danger pour les autres usagers, en ce compris le personnel œuvrant pour l'entretien de la voirie et des équipements la bordant, les services de surveillance et les véhicules prioritaires.

Article 9. Place des conducteurs sur la voie publique

9.3.1. Tout conducteur circulant sur la chaussée, doit se tenir le plus près possible du bord droit de celle-ci, sauf sur les places ou s'il s'agit de se conformer aux indications des signaux F13 et F15.

A la question qui nous est posée, notre réponse paraîtra dès lors simpliste.

Rouler sur la voie publique en empruntant la bande de droite est un des principes de base les plus élémentaires de la circulation routière.

D’où l’interrogation suivante : mais dans la montée de la rue Point du Jour à BOUSVAL, des circonstances particulières expliquent - non, justifient - elles que certains usagers n'y circulent pas en tenant leur droite ?

Mais plutôt, où bon leur semble...

(à suivre)

Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
Les réactions des lecteurs (2).
commentaires

Les réactions des lecteurs (1).

Publié le 18 Octobre 2014 par dominique VANESPEN dans VOS COMMENTAIRES (à vous la parole)

Les réactions des lecteurs (1).

La fonction "Commentaires" de ce site n'offre malheureusement pas une très grande visibilité.

A moins de pouvoir trouver rapidement une solution technique satisfaisante, nous sommes dans l'obligation d'organiser ce modus vivendi, ou en tout cas une modalité pragmatique qui nous permet de répercuter vos avis et interrogations sur les articles ou la problématique qui nous occupe.

Vos réactions risquant en effet d'être perdues dans le seul article qu'elles concernent, nous inaugurons donc cette rubrique générale, qui sera publiée régulièrement, soit une fois par semaine.

Nous n'appliquerons toutefois aucune modération préalable, de sorte que chacun(e) reste seul pleinement responsable des propos qu'il(elle) tiendra à cette occasion.

Ainsi avons-nous reçu le commentaire suivant :

M.R. PETITJEAN 18/10/2014

Question posée par une personne très étonnée par le nombre de véhicules roulant à gauche dans la montée de la du Point du Jour : ce comportement ne pourrait-il être expliqué (bien que non justifié bien entendu) par le mauvais état de la chaussée dont il est fait mention dans l'article de ce jour ? Certains préfèrent peut-être la survie de leurs amortisseurs à la leur et à celle des autres usagers ?

Notre réponse fut la suivante :

Absolument pas. L'état de la chaussée est constant partout sur sa longueur. A supposer qu'il y ait une "faiblesse" particulière, les conducteurs ne devraient-ils pas rouler normalement, sur leur bande de circulation, tout en ralentissant suffisamment pour que leurs amortisseurs ne risquent rien ! La vraie raison est que ces conducteurs pressés de rentrer chez eux passent en force, sachant pertinemment bien que la rue Haute bénéficie de la priorité de droite. Ne souhaitant pas ralentir pour céder le passage à un éventuel véhicule, ni a fortiori être obligé de s'arrêter en perdant complètement leur élan, ils se décalent sur la gauche et prennent la trajectoire la plus courte. Nous aurons l'occasion de revenir sur ce point. Merci toutefois pour cette question.

Cette tribune vous est désormais ouverte !

commentaires